Les X-Men

Bienvenue sur mon site
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 biographie des créateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: biographie des créateurs   Lun 2 Mai - 19:53

Stan Lee et les X-Men : les origines






Stan Lee est né le 28 décembre 1922 à New York.
Il habite actuellement en 2006 à Los Angeles.

Quand on le voit à la télévision comme dans le bonus du DVD x-men 3 , on est frappé par sa bonne humeur , sa simplicté et son enthousiasme .

Stan Lee au scénario et Jack Kirby au dessin ont crée les X-Men en 1963.
Ensemble ,ils avaient déjà créé les quatre fantastiques, Hulk ,l'araignée et les vengeurs entre autres.

Martin Goodman , le directeur de la publication de Marvel , a suggéré à Lee en 1963 de créer une nouvelle équipe de super héros grâce aux ventes des Quatre Fantastiques .
Il lui a dit que peut-être que l'éclair frapperait deux fois au même endroit .
Il avait voulu initialement appelé le livre The Mutants (les mutants) mais Martin Goodman n'aimait pas ce nom car il pensait que les lecteurs ne sauraient ce que c'est un mutant et n'auraient pas acheté le magazine..
Alors parce que leur chef est le professeur X et que chacun a un extra -pouvoir,il a décidé d 'appeler la revue The X-Men.
Martin Goodman a accepté le titre parce qu'il sonnait bien .
Stan Lee en a été étonné parce que the x-men est un nom encore moins connu que the mutants.

Les X-Men sont uniques parmi tous ses personnages .
Tout le monde aime les Quatre fantastique et les Vengeurs et personne ne leur est hostile.
Quand Stan Lee a lancé Spider-Man,la police était contre le super héros et les gens avaient peur de lui.      
Donc il a voulu faire une équipe de super héros qui soient traités comme Spider-Man.
A la place d'être loués par le public, ils sont craints ,haïs ,chassés et fuis.
Plus ils font des bonnes choses ,plus le public les craint.
C'est un concept interessant pour l'auteur.
Le message sous entendu des X-Men est d'aimer son semblable .
Il peut avoir des ailes qui poussent dans son dos ,qu'il tire des rayons de ses yeux, qu'il soit d'une couleur ou d'une race différente,il reste ton frère.
C'est faire fausse route de détester les gens ou de les persécuter juste parce qu'ils sont différents ou qu'ils ont un autre culte.


Stan Lee décrit le moment de création des x-men:
il s'installe devant sa machine à écrire et tape en haut de la page : nouvelle série super héros .
Il considère ces quatre mots et va chercher du chocolat dans sa cuisine car il aime ça.
Puis il retourne devant sa machine à écrire .
Il se dit qu'il faut qu'il crée à tout prix une nouvelle histoire de super héros car son patron le lui a ordonné.
Et là ,il a le déclic de faire de ses personnages des mutants ,comme cela il n'aura pas à s'ennuyer à trouver une explication à leurs origines de leurs pouvoirs .
Le reste a été un jeu d'enfant pour lui.
Pour les différencier des Quatre Fantastiques, il a créé les x-men jeunes.
Comme toutes les équipes de super héros ,il fallait une excuse pour les mettre ensemble .
Les Fantastique étaient une famille et les Vengeurs un club
Comme Lee a imaginé les x-men adolescents ,il a pensé naturellement à l'école ,à une école privée comme cela ils peuvent s'y entraîner sans que personne ne suspecte ce qu'ils font à l'intérieur.
Pour les rassembler, il a pensé à un homme qui le ferait pour leur apprendre à vivre avec leurs pouvoirs.
Le concept de base est de jouer contre les types.
Pour ce chef (le professeur Xavier) ,il s'est dit qu'il serait intéressant d'avoir un homme qui a l'apparence d'être le plus faible d'entre eux ,un homme dans un fauteuil roulant.
Au même moment que les x-men , DC sortait ''Doom Patrol'' avec un groupe de marginaux mené par un homme en chaise roulante.
Stan Lee n' a jamais lu Doom Patrol et lit très rarement DC car il est trop occupé à son travail.
La calvitie de Xavier lui donne un air plus intellectuel et plus exotique type Yul Brunner.
Pour la la force brute ,Stan Lee a créé le Fauve mais pour aller à l'encontre des idées reçues ,il lui a donné un langage savant et un esprit cultivé à l'opposé de son aspect grossier.
Il a inclus l'opposé de la Torche des fantastiques avec Iceberg .
Le contraire du feu aurait été l'eau (pas la glace) mais Stan Lee ne pouvait pas pensé à quelque chose à faire de visuel avec l'eau .
Il se souciait vrairement si les lecteurs l'accepteraient.
Puis il a ajouté l'ange ailé Angel .
Il n'y avait pas beaucoup de personnages autour avec des ailes à ce moment là.
Angel était riche et suffisant.
Avec Marvel Girl, Stan Lee haïssait le nom de la télékinésiste mais il n'avait pas trouvé mieux.
C'est la super héroïne typique des années soixante de Marvel ,séduisante et ayant un pouvoir considéré comme féminin.
Avec le Fauve , Cyclope est un de ses x-men favoris.
Il aime torturé les héros et Cyclope l' était  parce qu'il ne pouvait pas contrôler son pouvoir.
Cyclope était sérieux et taciturne.


Pour les méchants ,il a pensé à un autre groupe de mutants qui voulaient dominer le monde.
Quand Stan Lee a créé Magnéto , il était à court de super pouvoirs.
Il a essayé quelque chose qu'il n'a pas été vu auparavant.
Magnétisme lui semblait être un grand pouvoir.
Si quelqu'un le menace avec un pistolet , d'un geste il plie le canon.
Kirby lui a donné la faculté de s'élever dans les airs et son costume sensationnel.
Magnéto est le mutant favori de stan Lee.
Il a toujours vu comme quelqu'un qui croyait authentiquement à la justesse de sa cause.
Il a toujours voulu que Magnéto soit le frère de Xavier .
S'il était resté sur le livre , c'est ce qu'il aurait fait.
Il aurait lancé l'explication quand il en aurait eu besoin.
Il a apprécie également beaucoup le Colosse .
Son pouvoir est original et il est pathétique, ce qui peut le rendre sympathique parmi les x-vilains.


Au départ ,il voulait un groupe d'adolescents ,excepté Xavier, bien sûr.
Les X-Men devaient se mêler aux autres humains sans se faire remarquer.
Anger pouvait enrouler ses ailes autour de lui et porter un manteau par dessus.
Aujourd'hui beaucoup de mutants ont un aspect étrange , comme Diablo ou le Fauve qui a changé .

Il a pris Kirby parce que c'était le meilleur.
Il a toujours essayé de lui donner le premier numéro qu'il faisait.
L'idée de la salle des dangers est de lui.
C'était une bonne idée car ils peuvent débuter une histoire avec une scène d'action s'ils en ont besoin.
Puis Kirby est parti parce que stan Lee voulait qu'il fasse d'autres choses et pensait que d'autres personnes comme Werner Roth pouvaient le remplacer.
Stan Lee avait déjà travaillé avec Werner Roth auparavant.
C'était un bon dessinateur et un bon raconteur d'histoires.
Malheureusement dans ses dessins pour x-men , il manquait l'enthousiasme qu'avait apporté Jack kirby.

Les ventes des premiers numéros étaient bonnes , même si elles n'égalaient pas celles de fantastic four ou spider man.
Après le départ de Kirby au numéro 17, les ventes ont diminué.

Stan Lee est parti au numéro 19 des xmen.
Très occupé à écrire plusieurs titres ,il a choisi d' abandonner les x-men, pas parce que c'était une moins bonne BD ou qui les aimait moins mais parce que c'était plus long à écrire à cause du nombre plus important de personnages.
Il a pris roy Thomas pour lui succéder car il était son second au commandement et c'est un grand écrivain.
A chaque fois que Stan Lee devait abandonner un livre , il songeait à lui pour prendre sa suite.
Il loue aussi son excellente mémoire.
Il n' a pas surveillé son travail de près.
Il a probalement regardé les dessins mais n'avait pas le temps de lire les histoires.

S'il avait continué la série , il aurait révélé que Xavier et Magnéto étaient des frères mais la série a pris une autre direction.

Avec Vif Argent et la sorcière Rouge, il voulait créer des personnages peu enclins à être des super vilains comme il avait fait avant pour Spider Man , peu enclin à être un super héros.
Après avoir quitté les x-men , il a utilisé les deux mutants dans Avengers et en a fait des héros.
Il n'a jamais pensé qu'ils pouvaient être des enfants de Magnéto.

Stan Lee a introduit Namor dans X-Men #6 , parce qu'il pensait que cela aurait fait une bonne histoire et que les lecteurs la liraient tout simplement.

Il a introduit les vengeurs dans x-men #9 pour voir les différences entre les deux équipes.
L'une était aimée , l'autre crainte.
Cela représente pour lui sa meilleure histoire.
C'était un défi pour lui.
A la fin du livre , il devait contenter le lecteur , sans qu' une équipe soit démontrée supérieure à l'autre.

Il explique le succès de Claremont par le fait qu'il a ajouté et changé les personnages alors que lui avec Jack Kirby ont gardé tout le temps les mêmes personnages.


Il a beaucoup aimé les films x-men , qu'il juge aussi bons que les spider man.
Il a fait une apparition dans le premier et le troisième.
Il est absent du second à cause d'un conflit de programmation.
Ils filmaient quelque part en dehors de Los angeles.
Stan Lee n'avait pas le temps de s'y rendre à l'heure car il travaillait sur beaucoup de projets en même temps à Los Angeles.

Il était loin d'imaginer que les X-Men seraient si populaires aujourd'hui.
Il voulait juste gagner sa vie.
Il a essayé de montrer que c'est mal de chasser ou de haïr des personnes
parce qu'ils sont différents de vous.
Si les x-men connaissent le succès depuis si longtemps , c'est grâce aux personnages qui sont intéressants.
Tout le monde a bien travaillé dessus.
Il apprécie particulièrement les nouveaux personnages créés comme Diablo, Tornade et Wolverine.
Les histoires sont très bonnes aussi , spécialement la saga du Phénix (sa mort et sa résurrection).

production x-men :
X Men : 1 à 19
heroes for hope : quelques pages

personnages créés dans les pages x-men:
Xavier, Cyclope, le Fauve, Angel, Strange Girl,Iceberg,le Mime, Ka Zar, Za Bu, (Cerebro)
Magnéto , Vif Argent, Sorcière Rouge, Cerveau , Crapaud,Colosse,Fléau Unus,Fantôme
Lucifer, l'Etranger, les sentinelles , Trask

sources :
- x-men mega scoop n°3
-x-men l'encyclopédie des mutants
- comics creators on x-men
-x men : les personnages et leurs univers


Dernière édition par eureka le Dim 11 Mai - 17:26, édité 57 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Stan Lee et les X-men   Dim 3 Juil - 5:28

ROY THOMAS





Il est né à Jackson , au Missouri, le 22 novembre 1940.
Il est connu pour avoir écrit deux périodes sur les x men originaux et avoir eu l’idée de relancer les x-men avec des nouveaux personnages étrangers dans giant size x men #1.
Sa deuxième période, où il est associé à Neil Adams, est de grande qualité.
Les X-Men ont été son premier script de super-héros.

Enfant, il n’était pas fan des x-men.
Il préférait les vengeurs et spider man.
Les X-Men n'ont jamais été son titre favori ,même sous Lee et Kirby.
Mais il était content d'avoir le travail .
C'était un titre de super héros et pas ''Millie the Model'' ou ''Dr Strange'' et d'autre part il a toujours aimé les groupes de super héros ,de All Star Comics de sa jeunesse aux Avengers.

Il est fier de ses deux passages sur le titre , spécialement le second quand il a travaillé avec Neal Adams.
Il regrette d'avoir mis trop de dialogues lors de son premier passage.

Il est venu sur les x-men en 1966 presqu’à la dernière minute sur le numéro x –men #20.
L’intrigue était presque écrite et même crayonnée par Werner Roth quand il a eu à faire le script.
A chaque fois qu’il a eu à commencer son premier numéro d’une série comics, l’intrigue était déjà écrite par Stan Lee.
Pour X-Men #21, Stan Lee a demandé au dessinateur Werner Roth de faire l'intrigue , Thomas se contentant des dialogues et des légendes.
Ce n’est qu’à son troisième numéro sur la série, que Thomas a commençé à écrire l’intrigue.

Pour Roy Thomas, Stan lee a eu l’idée des origines de Xavier dans x-men #20.

Roy Thomas a introduit facteur trois dans x-men #28 en se basant sur l’organisation secrète Spectre dans James Bond , c’est à dire un groupe de méchants qui jouent des deux cotés pendant la guerre froide

Neal Adams et Roy Thomas ont pensé que Xavier décédé dans x-men #42 devait le rester.
Ils n’ont pas planifié son retour.
Toutefois s' ils avaient eu besoin de son retour, ils auraient dit que c'était Changeling qui était mort , déguisé en Xavier.

Il a créé son premier super vilain dans X-men #24 avec Locust (en français criquet) , maître non mutant des insectes.
Il s'est inspiré du film  ''the beginning of the end'' avec des sauterelles géantes.
Il l' estime bien conçu visuellement par Werner Roth.

Dans X-men #27, il a utilisé Spider -Man avec l'accord de Stan Lee.
C'est la première fois qu'un autre auteur que Stan Lee écrivit les dialogues pour ce personnage.
Stan Lee ne les a pas modifiés.

Les nouveaux costumes des X-Men ont été dessinés par Ross Andru et introduits par Don Heck.
Ross Andru avait du quitter le titre au moment où ils étaient ajoutés.
Thomas regrette de ne pas avoir mis son véto sur les ailes de Angel, trop artificielles.

Le personnage de Grotesk dans X-men #41 lui a été inspiré par Sub-Mariner et King Kull, l'homme bête , ennemi de Captain Marvel.
Le nom vient du vilain hideux joué par Boris Karloff dans le film '' Dick Tracy meets gruesome''.
Stan Lee n'aimait pas le nom de Grotesk et a mis comme titre : the sub-human.

Il a suggéré à John Buscema la couverture de X-Men #43 , d'après celle de All Star Comics #25.

Le Fauve est sans doute son x-man favori.
Son dialogue lui permet de mettre des mots éloquents dans le comic sans que les gens lui demandent de les retirer.
Thomas trouve que les autres x-men sont moins différenciés que les compagnons du sergent Fury.
L’idée du nouveau Fauve est une idée de Roy Thomas ou une suggestion en sous main de Stan Lee.
L’idée du Fauve harnaché est la sienne.
Steve Englehart a écrit sous sa direction une histoire mystérieuse avec un ptérodactyl .
Roy Thomas a aimé et lui a donné le livre.
Même si le titre Amazing Adventures a été un fiasco, beaucoup de choses ont marché et leur relation a été un succès.

Roy Thomas a fait revenir un obscur personnage du Golden Age dans x-men #44 : le corbeau rouge car il aimait son nom et l’idée générale du personnage.
A l'exception de son masque moins encapuchonné , il a repris tel quel.
De plus , il détestait créer de nouveaux personnages parce qu’il ne les possédait pas.
Il aurait été encore en colère s’il cocréait un personnage, qui connaissant le succès, aurait rapporté à d’autres dans son exploitation commerciale.

Il a quitté x men au numéro 44 car il était trop occupé et que quelque chose devait se passer .
Le titre n’allait nul part et il n’ avait pas de grand attachement à lui.
S’il avait du laisser tomber un titre en premier , cela aurait été les x-men.
Stan Lee l’a sans doute poussé à abandonner.

De son premier passage ,il est fier d'avoir créé le Hurleur,Facteur trois,le Locust,Grotesk (inspiré par l'ennemi du Captain Marvel de Fawcett) ,les origines individuelles des x-men, les costumes individualisés des x-men,le retour de Red Raven.
En revanche il n'a pas aimé son exécution de ''X-Men rencontre Frankenstein'' (X-Men #40)  et il regrette de ne pas s'être assuré que les deux pages de la double page soient en face l'une de l'autre dans X-Men #37.  
 
Roy Thomas est revenu dans x –men #66 car Stan Lee le lui a demandé.
Les ventes baissaient après le départ de Roy Thomas même si le titre ne s’est jamais vendu beaucoup et certainement pas au niveau quand Stan lee et Jack kirby étaient encore là et qui figuraient déjà parmi les plus mauvaises ventes de Marvel.
Avant l'arrivée de Neal Adams , les X-men étaient même le titre de Marvel qui se vendait le moins bien avec Dr Strange et SHIELD.

Il a eu la sensation que son travail avec Neil Adams sur les x-men faisait partie de ce qui se faisait le mieux chez Marvel et DC à cette époque, même si les ventes ne suivaient pas.
Cela été un coup sanglant de voir la série mourir.
La dernière fois que cela est arrivé avec un titre de super héros majeur a été Incredible Hulk.
Avec Neal Adams ,les ventes ont grimpé mais pas assez pour retarder la suppression.

Roy Thomas est persuadé que la suppression du titre est plus due à une erreur de jugement de Goodman qu' à un astucieux mouvement d'affaire.
La preuve est que les X-Men ont été rapidement réédités et ce fut le seul parmi les titres Marvel supprimés à ce moment là.      

les personnages créés : Sunfire,Banshee, Wolverine


Pour une certaine raison, Roy Thomas a continué à avoir l’idée de mutants provenant de pays autres que les Etats Unis.
Le premier mutant était un japonais ,ou un japonais américain qui a ses pouvoirs parce que sa mère était à Hiroshima ou Nagasaki.
Mais Stan lee ne l’a pas autorisé à ajouter un sixième x man à ce moment là, juste après qu’il ait écrit le script du livre, si bien qu’il n’a pas poussé pour l’introduire même comme vilain.
A cette époque , Stan Lee était très conservateur.
De même il a dû être prié plusieurs fois pour consentir aux x-men des costumes individuels.
Il ne voulait pas qu'on augmente le nombre de x-men.
Roy Thomas en a été frustré .
Il a commencé à perdre de l’intérêt pour le titre.
Il n’était pas intéressé par des changements doux.
Plus tard , il a utilisé la plupart de ses idées pour Sunfire , même s’il n’ a pas été un x man tout de suite.


Après il y a eu le Hurleur (Banshee) .
Banhee est dans la mythologie irlandaise une fée dont les cris présagent la mort.
Donc l' origine irlandaise du personnage est implicite dès le début.
Roy Thomas était angoissé de faire du personnage une femme ou pas.
Après le premier numéro avec lui ,Thomas s'est senti mal car il a pensé qu'il aurait du en faire une femme.
Mais Stan Lee a pensé que ce n’était pas bien pour cinq x men de se battre contre une super vilaine.
Le Hurleur a été donc un homme et Roy Thomas l'a regretté.
Mais ce n'était pas grave car le personnage a semblé populaire depuis le début même auprès des gens qui savaient qu’il supposait être une femme.
Roy Thomas s'est inspiré pour le créer du personnage du folklore irlandais appelé leprechaun ,représenté sous la forme d'un vieil homme habillé en vert.


 

Après il y a eu Wolverine.

Roy Thomas a eu l’idée de Wolverine , de son nom et de ses traits en premier.
Il a décidé avec Stan Lee qu’il manquait un héros canadien.
Cinq à dix pour cent de leurs lecteurs étaient canadiens et ils n’avaient pas un seul personnage canadien.
Il voulait faire un personnage à partir d’un animal qui vivait dans le nord.
Il avait le choix entre le blaireau (badger en anglais) ou le glouton (Wolverine en anglais).
Il a retenu Wolverine finalement.
Il aimait le mot loup (wolf) dedans.
Il n’aimait pas badger car le son du mot faisait penser à quelqu’un qui se complaint.
Il a emmené Len Wein à déjeuner en 1974.
Il lui a parlé qu’il voulait un personnage canadien du nom de Wolverine qui était petit et féroce.
Il ne lui a pas parlé des griffes , ni de la part métallique qu’il a en lui, même s’il est à l’origine de l’adamantium en lui dans Avengers.
Après cela , Len Wein a travaillé sur Wolverine avec John Romita qui a dessiné le personnage et bien sûr avec Herb Trimpe qui a illustré ses premières apparitions dans Incredible Hulk #180 et 181.



son travail sur Giant Size #1 x-men


Pour Roy Thomas , l’idée centrale des x-men c' est une guerre secrète entre les bons et les mauvais mutants et d' essayer de la garder dans l’ombre afin que l’humanité ne se tourne pas contre tous les mutants.
Elle est exprimée dans le premier numéro des x-men de Stan Lee et Jack kirby où Magnéto se bat contre les x-men menés par Xavier.


Production x men :
Uncanny x-men 20-44,55-64,66

source :
comics creators on x men


Dernière édition par eureka le Lun 16 Sep - 22:48, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Mar 19 Sep - 2:15

NEAL ADAMS





Neal Adams est né le 15 juin 1941 à Governors Island, New york city.
Il est basé à Los Angeles et New York où il a des studios dans les deux villes.

Neal Adams a commencé à travailler chez DC.
Il travaillait sur des scripts entiers et il écrivait lui même des scripts entiers comme il avait fait pour son dernier travail chez DC : Deadman.
C’est ainsi que DC fonctionnait.
Jim Steranko lui a dit que chez Marvel ,il avait juste à dessiner les pages , à les donner à Stan Lee ou quelqu’un d’autre pour les dialoguer et peut être à mettre des notes dans les marges.
Neil Adams a voulu essayer cela.
Il a rencontré Stan Lee qui était bienveillant.
Voici la discussion entre Neil Adams et Stan Lee, comme le raconte Neil Adams dans le livre comics creators on x men.
On ne peut pas compter sur Stan Lee car il a la réputation d’avoir aucune mémoire.
Stan Lee à Neal Adams : ‘’qu’est ce que vous voulez ?
Neal : quel est votre titre qui se vend le moins ?
Stan : x men , il va être supprimé dans deux numéros.
(En réalité , il n’en savait rien et c’était faux , seul l’ éditeur Martin Goodman pouvait le faire)
Neal Adams : bien , j’aimerai faire les x-men.
Stan : pourquoi ?
Neal : parce que si vous allez le supprimer dans deux numéros , vous n’allez pas y faire plus attention et je pourrai faire plus ce que je veux.
Stan : bien , vous ferez les x-men ,mais après qu’il soit supprimé , vous ferez un titre important comme les Vengeurs.
Stan : quel nom allez vous prendre chez Marvel ?
(A cette époque, les gens ne sortaient pas et ne retournaient pas autant entre les compagnies.
S’ils le faisaient , ils changeaient souvent de nom).
Neal : Neil Adams , ce serait bien.
Stan : Vous savez Neal, quand quelqu’un travaille ici , nous ne voulons pas vraiment qu’il travaille aussi chez DC.
Neal : désolé , je m’en vais alors.
Stan : hé, on ne va pas se disputer , vous êtes un indépendant après tout.
Neil : oui , je suis indépendant après tout.

Stan Lee a dit à Neil Adams qu’il n’écrira plus les x-men et l’a présenté à Roy Thomas.
Roy l’a invité à sortir pour manger.
Il lui a raconté le début de l’intrigue : un égyptien a kidnappé le frère de Cyclope puis il a fait venir les x-men au musée.
Mais il ignorait la suite exactement.
Après le repas, Neil Adams est retourné chez lui et a commencé à dessiner son premier numéro de x men.
Il a appelé Roy Thomas pour lui dire que l’histoire va se continuer en Egypte parce qu’un musée à New York , c’est ennuyeux.
La première chose qu'il a faite est de situer la scène.
Neal était allé au musée métropolitain des arts et il a vu une exhibition sur le barrage d’Assouan .
Il s’est dit pourquoi ne pas commencer l’histoire avec les x-men qui essaient de sauver Havok dans un musée qui se trouve en Egypte au barrage d’Assouan.
Il est parti d’une photographie du barrage et il a travaillé sur l’authenticité.
Il a pensé ensuite à un combat , pour lui laisser le temps de réfléchir.
Le Pharaon les menace et soudain les gars en costume égyptien commencent à se battre.


Roy Thomas et Neil Adams discutaient ensemble de l’intrigue.
Puis Neal Adams dessinait.
Puis Roy Thomas faisait les dialogues.
Neal Adams apprécie les dialogues de Roy Thomas qui est toujours ouvert à ses idées.

C’est dur de faire une histoire avec une équipe comme les x men.
Voici comment procédaient les auteurs :
ils créent au début une histoire avec six personnages.
Ils les divisent par groupe deux et les envoient sur différents chemins.
A la fin , ils se retrouvent et se serrent la main.
Neal Adams a trouvé un moyen pour suivre les six personnages sur une page de comics.
Il s’agit d’une sorte de caméra flottante.
On suit les six personnages , mais chacun d’eux vient en proéminence à un différent point de l’histoire.
Ainsi , on se concentre sur une personne à un moment mais on garde tout le monde ensemble.
Dans ses histoires de x-men , Neal Adams a essayé de suivre une série de personnages à travers une histoire entière.
Cela est possible en respectant les règles.
Neal Adams aime à penser que ses histoires ont servi de guides aux artistes.
Elles montrent comment faire une série de personnages dans une histoire.

Neal Adams a conçu le costume de Havok.
Il est noir et n’a pas de lumière.
Il représente une totale absorption d’énergie.
Quand il envoyé le comics à encrer, Tom Palmer a rajouté des lumières sur le costume, pensant que sinon les membres disparaîtraient dans le corps.
Neal Adams les lui a fait retirer et l’a rassuré.
La silhouette de Havok joue un rôle dans l’histoire .
A chaque fois qu’on la voit , on sait ce qui se passe.

Neal Adams et Roy Thomas se disputent l’idée du retour de Xavier ‘’’ décédé’’.
A la fin de l’histoire avec les sentinelles, tous les mutants capturés sont libérés et sortent de leurs tubes ( uncanny x men #59).
Roy Thomas pourra les nommer mais il manquera un personnage : Changeling (Miméto).
Changeling est mort à la place de Xavier.

Neal Adams voulait créer un personnage qui ressemble à un vampire et qui passe le comics Code qui n’autorisait pas de vampire dans les histoires à ce moment.
Il n’ a pas pris la chauve souris car c’était trop évident, il a pensé alors au ptérodactyle.
Roy Thomas lui a donné le nom de Sauron emprunté chez Tolkien.
Sauron revient à la vie en puisant l’énergie de quelqu’un d’autre.
C’est un vampire à la base non détecté par le comics code.

La première couverture faite par Neal Adams (x-men #56) a été rejetée par Martin Goodman.
Pourtant elle était la meilleure et elle avait été acceptée par Stan lee.
Il s’agissait pharaon vivant tenant en l’air le logo x men avec tous les x men attachés au logo.
http://i166.photobucket.com/albums/u96/eureka282/m223.jpg
Mais Martin Goodman a pensé que les personnages cachaient le logo.
Neal Adams a répondu à Stan que quand ce sera coloré , les personnages ne cacheront plus le logo X-Men .
Mais Stan a dit que c’était juste non acceptable .Neal doit passer au dessus sinon il trouvera quelqu’un d’autre.
Neal a donc accepté la décision de Stan .
Il a pensé en lui même : ils vont tuer le comics dans deux numéros et ils se soucient du logo à cause des ventes .Si le logo était caché , les ventes auraient pu s’arranger .
Mais Neal ne peut pas discuter en dehors d'une certaine ligne.
Neal Adams a donc refait la couverture.
Les x-men ont été dispersés en bas de la couverture:
http://perso.orange.fr/mracaud/uncannyxmen/56.jpg

Neal Adams a rebroussé chemin , il a senti qu’il n’ avait pas le support de Marvel pour faire des couvertures aussi mystérieuses qu’ils faisaient chez DC.
Du coup ,ses couvertures chez marvel paraissaient moins créatives et plus standards qu’à l’ époque où il travaillait chez DC, comme lui a fait remarqué Stan Lee.
Neal Adams n’ pas apprécié le rejet de sa couverture.
Quand il fait une couverture, il ignore cinquante idées et garde celle qu’il croit la meilleure.
Il se considère comme un dessinateur de couverture.

Neal a créé un chien de garde qui rode dans le vaisseau extra-terrestre dans X-Men #65.
http://i166.photobucket.com/albums/u96/eureka282/m22.jpg
Il a donné ses pages pour le dialogue et l’encrage.
Un jour ,il est allé chez Marvel et Marie Severin a couru vers lui ,lui disant : ‘’ce n’est pas moi Neal , Stan me l’a fait faire’’.
Il ne pouvait pas imaginer de ce qu’elle parlait , jusqu ‘à ce qu’il se trouve devant.
Marie était très embarrassée.
Le chien de garde est transformé en créature ressemblant à un homme , qui marche sur ses mains et ses genoux.
Neal Adams ne sait pas pourquoi Stan a fait ces changements.
Il ne pense pas lui pardonner un jour .
Il aurait pu le voir et déchirer la feuille mais il ne l’a pas fait.



Sal Buscema a fait le dernier numéro (numéro 66) car Neil Adams avait décidé de s’en aller.
Neal Adams était occupé à beaucoup de choses et il n’a pas été content de pas être cité comme dialoguiste dans le numéro précédent .
Roy Thomas a laissé Neil Adams se charger de l’ intrigue du numéro précédent (numéro 65).
Neal Adams n’était pas content que Roy Thomas ne l’ait pas averti par avance qu’il donnait le script à faire à Denny O Neil.
Roy Thomas était trop occupé et il ne sentait pas connecté avec l’histoire même si elle était bonne.
Neal Adams avait sans doute déjà pris sa décision de partir de toutes façons.

Le Fauve est sans doute son x-man favori.
C'est un scientifique fasciné par son propre état de mutant
Neal Adams le voit comme le fils de Wolverine.
Physiquement ils sont pareils : petits avec des longs bras et des cheveux en pic.
L'auteur imagine Wolverine comme quelqu'un de très vieux qui a engendré beaucoup d'enfants illégitimes.

Angel est son x-man le moins aimé.
C'est un personnage pessimiste.
Neal Adams ne pouvait pas s'en rapprocher.

Production x men :
Uncanny x men 56-63,65
Giant size x men #3

source:
comics creators on x men
comic book artist #3


Dernière édition par eureka le Mer 15 Juin - 4:31, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Sam 23 Sep - 22:56

DAVE COCKRUM





Dave Cockrum est né le 11 novembre 1943 , à Pendleton , Oregon , Etats Unis.
En 2006, il habitait Belton, Caroline du Sud.


Dave Cockrum doit sa renommée à deux titres : legion of super heros et surtout uncanny x men.

Il est resté un an et demi sur Legion of Super Heros , chez DC.
Il y a créé qu'un seul super héros : Wildfire.
Après s'être disputé avec l'éditeur Murray Boltinoff, il est parti chez Marvel.
Il a commencé par y faire un peu tout .
Il a encré six numéros des Avengers et et a dessiné Giant size Avengers#2 et 3.
L'éditeur en chef Roy Thomas a aimé les deux giant size avengers .
Il a fait appel à lui pour relancer les x-men dans Giant-size 1.
Il a continué à travailler sur le titre x-men avec Chris Claremont.
Il a créé des personnages célèbres comme Diablo ,Colossus, Tornade.

son travail dans Giant Size x men 1.

Gil Kane a fait la couverture de Giant size X-Men #1 parce qu'on pensait que Cockrum n'en était pas capable jusqu'au numéro 98.
Sur Giant Gize , Gil Kane a dessiné les nouveaux X-Men tandis que Cockrum a dessiné les anciens X-Men en arrière plan et a encré les deux équipes.
Quand Rich Buckler a fait la couverture de X-Men #97, Cockrum s'est dit pourquoi pas lui maintenant que Gil Kane n' allait pas le faire.


Cockrum et Claremont sont amis et ont travaillé ensemble sans problème.
Cockrum voulait de l'humour dans les histoires ,pas Claremont.
C'est la seule pièce d'achoppement entre eux.
Cockrum discute en premier lieu avec Claremont de l'intrigue .
Lors de son premier passage , il travaille après à partir de ses propres notes alors que dans son second passage ,il le fait à partir des notes prises et envoyées par Claremont.
C'est ainsi qu'il y a plus de lui dans l'histoire la première fois que la seconde parce qu'il l'interprète la première fois alors que c'est Claremont qui le fait la seconde fois.


Le x-man favori de Cockrum est Diablo.
Il le représente dans le livre.
Il reflète ses attitudes et Cockrum est un aventurier frustré et un amateur de cinéma .
Il a mis autant d’action autour de lui qu’il a pu.
A travers lui, il pouvait rebondir sur les murs, se téléporter, avoir une romance avec une princesse extra terrestre très belle.
Il est lentement devenu un personnage de fantaisie de Cockrum , un aventurier à la cape d'épé comme Erron Flynn interprétant Captain Blood.
Il devait faire tomber une brique d’un mur sur sa tête ou quelque chose d’autre pour qu’il sorte de l’action.
Len Wein voulait transformer Diablo en un autre monstre , ce qui ne plaisait pas du tout à Cockrum.
Claremont a été d'accord pour suivre la ligne de Cockrum.


Derrière Diablo, Tornade est le personnage préféré de Cockrum.
Elle est superbe à mourir , intelligente et digne.
Elle peut projeter des éclairs et lever la tempête.
Elle a des longues belles jambes et ses cheveux blancs flottent.

Avec claremont ,il a parlé de se débarrasser du Hurleur quand il a réalisé que le seul personnage qui avait une face normale dans tout le groupe dans une case de uxm #104, c'était lui.
C'était un soulagement pour lui d'avoir un visage normal à dessiner .
Sur cette base ,il a suggéré de le garder .      


Au départ, il n'était pas prévu qu' Oeil de Faucon meure au deuxième épisode.
En faite , il ne devait pas passer la première mission avec les X-men !
Dave Cokrum et Lein Wein avaient prévu au départ d'envoyer les nouveaux x-men sauver les x-men originaux .
Giant Size X-Men aurait été comme un examen d'entrée en théorie .
Certains l'auraient passé , d'autres auraient été virés comme le Hurleur et Feu du Soleil.
Puis ils avaient pensé que ce n'était pas juste et qu'ils devaient rajouter un nouveau gars à virer , un gars inconvenant comme Oeil de Faucon qui était antisocial.
Mais à la dernière minute Cockrum aimait le Hurleur , Cockrum et Wein aimaient Oeil de Faucon.
Ils les ont donc gardés.
Ils ont viré Feu de Soleil que personne n'aimait et qui est parti fâché.
Cockrum aimait le Hurleur parce qu'il était le plus vieux de l'équipe (à part Wolverine) et qu'il était le seul à avoir un visage normal.

Après ils ont été ennuyés avec Oeil de Faucon .
Ils ne savaient quoi faire avec.
Il dupliquait Woverine et Colossus avec sa force.
Il devenait inutile.
Donc ils l'ont tué, aussi pour créer un choc.
Jamais personne n'avait créé un personnage pour le tuer aussi vite.
Cela montre que tout peut arriver dans ce livre.
Jamais ils n'ont pensé à le ressusciter.
Sa mort n' a pas été pensée comme un acte suicidaire.
Thunderbird était si excité qu’il ne pensait pas à la conséquence de ses gestes.
La seule chose qu'a regrettée Cockrum en tuant le personnage est de perdre son costume si bien taillé.
Le costume de Epervier est revenu plus tard pour son frère Warpath pour X-Force.
Il a été quelque peu modifié pour l'occasion par Rob Liefeld.
Cockrum s 'est plaint des rajouts sur les épaules du personnage.
Il a acheté un jour un jouet chez Toy Biz de warpath.
Puis il lui a arraché les rajouts afin de le convertir en Thunderbird.



Cockrum a changé l'allure de Jean Grey ( Phénix ).
Jean Grey, partie dans x-Men #94, est revenue dans x-men #97.
Elle a manqué à Cockrum et Claremont.
Cockrum n'aimait pas son costume et son nom de Marvel Girl qui sera changé en Phoenix.
Il a insisté avec Claremont auprès de Archie Goodwin , l'éditeur en chef, pour qu' il les autorise à faire les changements.
Le premier costume qu'il a fait pour elle ressemble à celui parue , à deux exceptions près.
Au début , il l'avait prévu blanc et or.
Mais comme le blanc ne passait pas à l'imprimerie ( à travers le blanc , on pouvait lire la page de derrière) , le costume est devenu vert et or.
La cape a été supprimée et réutilisée sur le personnage de Tornade.
Le costume blanc de Phénix a fait finalement une apparition dans x-men quand Kitty Pryde , tenue prisonnière à bord du vaisseau Shi ' ar , joue avec le projecteur de costume.

Le pouvoir de Jean Grey a été augmenté en la tansformant en Phénix , sur une idée de Cockrum.
Claremont et Cockrum avaient le sentiment que l'original était une mauviette , une autre héroïne de Stan Lee qui joue la femme de maison.    
Quand Claremont et Cockrum ont introduit le phénix , ils voulaient qu'elle se batte contre Thor ou le Surfeur d'Argent.
Mais Jim Shooter , l'éditeur qui n'aimait pas les caractères féminins forts, leur a dit qu'aucune femme le fera.
Aussi ils l'ont envoyée se battre contre Firelord qui avait combattu Thor pour établir son niveau de puissance.
Claremont a eu l'idée de tuer Marvel Girl et et de la faire revivre en tant que Phénix.
Cockrum s'est inspiré des cheveux et un peu du visage de l'actrice Farrah Fawcett dans Charley's Angels pour faire le nouveau look de Jean Grey.  


Cockrum a concu les Starjammers en 1972 qui ont débuté en 1977 dans Uncanny X-Men.
Originalement , le groupe comprenait Bloodstar, Phaedra , Ch'od et Raza.
Dans Uncanny X-Men , Phaedra a été rejetée au profit de Hepzibah , plus intéressante visuellement, et Bloodstar au profit de Corsair.
Les Starjammers étaient conçus pour être dans un autre titre que les x-men par Cockrum.
Le dessinateur voulait en faire une série si Marvel lui trouvait de la place.
Il pressait Roy Thomas de les mettre dans Marvel Premiere ou Marvel Spotlight.
Mais les deux livres étaient déjà pleins d'histoires pour deux solides années.
Donc Cockrum a été impatient .
Il a montré les personnages à Claremont et lui a suggéré de les utiliser avec les x-men.
Claremont a aimé leur look.
Ils ont décidé de les corréler aux x-men en faisant d'un des membres des starjammers ,Corsair , le père de Cyclope.
 
Les Brood viennent de l'imagination fertile de Cockrum.
Claremont avait écrit dans son intrigue : divers aliens partisans de Deathbird  .
Cockrum a dessiné Deathbird se tenant dans le bâtiment en construction avec la chose la plus horrible qu'il puisse penser auprès d'elle.
Heureusement, ça a collé .
Cockrum était amusé de sa propre facilité à créer ces vilains populaires.
Avec les Brood , il pensait qu'il ne pouvait pas faire quelque chose de faux .


Dave Cockrum est parti de Marvel après x-men #107 parce qu'il travaillait trop.
Il n 'en pouvait plus.
Chaque numéro semblait avoir de plus en plus de personnages .
Il y en avait 54 dans le numéro 107.
Ce n'était plus amusant à faire.
A ce moment là , il allait aux réunions de marvel.
Il a découvert la difficulté de prendre le train dans new York, travailler huit heures, reprendre le train et alors s’asseoir et dessiner un livre de comics.
Il a abandonné le dessin pour un temps mais il a continué les couvertures (jusqu'au numéro 126) quand Byrne lui a succédé.

Dessin fait par Cockrum dans Comic Reader #145 illustrant la transition des dessinateurs sur Uncanny X-Men.


Cockrum a suivi la période de Byrne et l’a aimée.
Byrne a délibérément insisté sur Wolverine que Cockrum n’aimait pas trop à cette époque et a minimisé son favori Diablo.
Cockrum en est venu à aimer Wolverine grâce au travail de Byrne et Claremont pendant cette période.
Cockrum n’a jamais songé à retirer Wolverine même s’il ne l’aimait et qu’il ne savait pas exactement quoi faire avec lui.
A ce moment il n’était qu’un infecte psychopathe.
A part faire des choses comme trouer les fournitures du professeur avec ses griffes, il n’était pas bon à grand chose excepté de se disputer avec les autres personnages.
Cockrum n’a pas aimé Wolverine aussi pendant longtemps parce qu’il a inventé un Wolverine et l’a montré à Roy Thomas avant que le Wolverine des x-men soit créé.
Il lui avait montré une planche de personnages parmi lesquels il y avait un Wolverine et sa soeur, une femme capable de se transformer en vampire ( du nom de Belladonna ,personnage au centre avec le fouet) .
Le Wolverine n’avait pas de griffes mais avait des crocs .
Il avait mauvais caractère.
Le dessin a été réutilisé plus tard pour Fang, membre de la garde impériale Shi'Ar.
Roy a du oublier tout cela quand il demandé à Wein de lancer un super héros canadien appelé Wolverine.  
Cockrum en a été fâché mais il lui a semblé inutile d ‘en faire une histoire.


Cockrum est revenu sur X-Men #145 et a pris la suite de Byrne.
A une réunion , on lui a demandé de faire un numéro de Marvel Fanfare sur les X-Men et spider-man dans le pays sauvage.
Il a pris ce travail sur un caprice.
Il l’a tellement aimé qu’il a dit à Chris Claremont que si Byrne s’en allait , il était prêt à prendre sa place.
Le lundi suivant , Byrne s’en allait et Cockrum revenait.

Quand Cockrum est revenu sur X-Men 145, il a constaté que Wolverine est devenu quelqu’un et que Kitty Pryde avait été introduite.
Au début , il ne croyait pas à une petite fille parmi les x-men et il lui a donné la fièvre pendant les premiers numéros.
Mais après quand il a commencé à l’utiliser dans des costumes excentriques, à faire du roller skates, il a découvert qu’elle était finalement amusante.

Cockrum regrette que Chris Claremont n’a pas le sens de l’humour.
Il aurait aimé forcer Chris à mettre une ligne de dialogue supplémentaire dans uncanny x-men #95 établissant que Dragonfly (Libellule) s'est échappée.
Il a essayé d'établir que Woverine est un glouton muté mais Stan Lee ne l'a pas autorisé.

Cockrum est parti au numéro de x-men #164 car son projet qui daté d’un an de faire ‘’the Futurians’’ dans un marvel graphic novel a été accepté par Jim Shooter.
Il en a été très heureux .
Il était plus intéressé à faire les futurians que les x-men.
Pendant une semaine , cela était la panique , personne ne voulait s’occuper autant de caractères que les x-men.
A l'époque Marvel ne payait pas encore les royalties.
Paul Smith a été d’accord de reprendre les x-men si la compagnie lui laissait faire plus tard docteur Strange.
Quitter les x-men a été sans doute la plus grande erreur de la vie de Cockrum.
A ce moment ,les royalties commençaient à être payés.
Elles tombaient neuf mois après la sortie du comics.
Il n'en a pas reçu jusqu'à ce qu'il quitte les x-men.
Il a touché 2000 dollars la première fois et il en a été très content.
D'autres ont fait mieux comme Jim Lee qui a touché 40 000 dollars en un mois.
S'il avait su cela (même à 2 000 dollars au mois) , on n'aurait pas pu lui faire quitter le livre avec un crochet.
Futurians n'a jamais été aussi fructueux.

Cockrum en veut à Marvel d'avoir gagné des millions et des millions de dollars dans des séries qu'ont lancées Wein , Claremont ou lui et qu'eux n'ont pas eu un penny.
Les personnages inventés dans les années 60 et 70 appartenaient à la compagnie pour laquelle travaillaient les créateurs.
C'est la même situation de Siegel et Shuster en regard de leur création de Superman.

Pour Cockrum , l’idée centrale des x-men est qu’ils forment une famille.

En 1985, Cockrum est retourné sur Diablo dans une mini-série en quatre épisodes.
Quelques années avant , il n'avait pas aimé l'intrigue proposée par Claremont.
Quand l'éditrice des X-Men, Louise Simonson , lui en a demandé de s'en occuper lui même, Cockrum a sauté sur l'occasion.



Cockrum a des problèmes de santé (diabète) et aux yeux qui l’empêchent de travailler et qui lui coûtent beaucoup d'argent.
Ses amis et collègues l'aident en vendant leurs planches originales.
Dave cockrum ne touche rien de l'exploitation des personnages qu'il a créés.
Aujourd'hui les créateurs signent un contrat qui leur donne un pourcentage sur la licence.

Selon lui , avec humour, s'il était resté sur ‘’ legion of super-heroes’’, il y aurait probablement des films sur eux maintenant .

le site de Dave Cockrum


Dernière édition par eureka le Dim 11 Mai - 17:21, édité 43 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 24 Sep - 21:00

DAVE COCKRUM (SUITE)

Le 26 novembre 2006, Cockrum est décédé des suites des complications du diabète .
En frise ,nous trouvons les personnages qu'il a créés pour les Futurians ,les X-Men (Diablo,Tornade et Colossus) et le costume du personnage (appelé ERG puis Wildfire) qu'il a créé pour la Légion des Super-Héros




dessin fait par Neal Adams :



Ainsi a écrit Clifford Meth à propos de la mort de son ami:

Les derniers jours de Dave Cockrum

Ma première colonne à SBC s’occupe de Dave Cockrum.
J’étais en rogne à ce moment parce que David était allongé sur un lit à l’hôpital dans un centre médical négligé de l’Administration des Vétérans du Bronx et n’avait pas deux pièces de cinq cents à frotter l’une contre l’autre.
En dépit du fait qu’il a créé une bonne portion des personnages des x-men que tout le monde connaît et aime.
C’était une de ces énormes injustices trop grande et trop proche pour l’ignorer.
J’étais prêt à me battre.
Peut-être les gars comme moi sont toujours prêts à aller au combat.

Les personnes comme Dave Cockrum sont juste l’opposé.
S’il n’était pas accablé par la maladie, il n’aurait jamais mentionné ses royalties manquantes à quiconque.
Pour les compagnies qui prennent avantage de ce genre de personne, c’est un pigeon, un gogo.
Mais pour Dave Cockrum , c’était continué à vivre.
Il était heureux d’avoir créé et d’avoir trouvé une carrière de dessinateur de comics.
Il n’a jamais exprimé de regret à propos de son choix.
Du moins pas avec moi et il était mon ami.
Dave n’a jamais considéré prendre une autre voie.
‘’Qu’est ce que j’aurai pu faire d’autre ? disait-il. J’aime les comics.’’

Dave aimait les comics.
Il aimait tout sur eux .
Il parlait des mécanismes de l’intrigue et de la motivation des personnages aussi sérieusement qu’il parlait de la technique artistique.
Il était fan de Murphy Anderson, Neal Adams, Wally Wood et Julie Schwartz .
Il est devenu alors leur étudiant.
Il a travaillé de façon proche de Marv Wolfman , Len Wein et Chris Claremont.
C’était un rêve d’admirateur qui devenait vrai et il ne l’a jamais oublié.
Ca n’a jamais été une histoire d’argent.

Le milieu et la fin des années 70 étaient les années heureuses.
Les années 80 et 90 lui ont apporté de moins en moins de travail.
Dave n’était pas politique.
Il n’ avait pas la technique de la vente.
Ce que tu voyais était ce que tu avais.
Il ne faisait aucun effort pour s’insinuer dans les bonnes grâces de la nouvelle vague des éditeurs.
Ainsi à la fin des années 90, on trouvait rarement le travail de Dave dans les comics.
Il était effectivement forcé de se retirer dans l’obscurité.
Sans royalties.
En dépit qu’il a créé Diablo , qu’il a conçu Colossus, Tornade, Phenix , Thunderbird, Mystique, Black Cat ,les Starjammers , la Garde Impériale et les Brood.
La dernière décade était un temps très dur pour tout homme capable.
Mais vous ne l’avez jamais su parce que Dave a continué à faire des apparitions dans les conventions à travers l’Amérique où il faisait des croquis pour une pitance (ou pas d’argent quand l’admirateur clamait sa pauvreté).
Dave avait toujours un sourire sur sa face.
Il a toujours été un favori des admirateurs.

Après sont venues l’attaque cérébrale , le collapsus et l’hospitalisation .
Suivant l’arrangement , Dave a passé ses trois dernières années en Caroline du Sud.
Lui et sa femme Paty se sont déplacés là depuis le nord de New York pour s’éloigner du froid.
Dave a passé la plupart de ses journées dans un fauteuil roulant , regardant la télévision, dessinant rarement , lisant quand il pouvait.
Il était dialysé les lundis , les mercredis et les vendredis.
Une affaire de 4 à 5 heures qui le laissait toujours exténué .
Il savait qu’un nouveau rein aurait pu changer sa vie.
Mais en espérer un à son age et dans sa condition , c’était comme espérer de gagner au loto et les chances étaient à peu près les mêmes.
Il n’avait aucune illusion.

En dépit de l’affection et du manque des fonds , Dave est resté heureux.
Il avait certes des bouts de dépression mais suivant l’hommage de l’industrie du comics que tous vous lui avait donné , Dave s’est senti d’une certaine manière comblé.
Il a su qu’il ne serait pas oublié.
En effet, Dave a découvert une entière génération d’ admirateurs sur le web qui étaient enthousiastes à parler avec lui.
Ainsi quand il le pouvait , il répondait aux questions et se faisait des nouveaux amis à travers la planète Internet .
Il refusait d’être amer à n’importe quoi.
La chose la plus méchante que j’ai jamais entendue de lui était :
‘’J’aimerai avoir l’argent de John Byrne et que lui ait mes pieds.’’

Les admirateurs de Dave se sont rassemblés sur le site Nightscrawlers.com .
Ils n’ont pas réalisé combien il dévouait son temps à eux.
Mais un type a écrit justement ce matin : cher Dave, prenant le temps de parler avec ses admirateurs jusqu’à la fin.
Il nous a réellement plus donné ce que nous avons le droit de lui demander.
Il est difficile de croire que le père de Diablo soit parti.

Le dernier message de Dave à ses admirateurs date de deux semaines exactement avant qu’il soit frappé par la grippe.
Il avait juste passé 63 ans et il a perdu son père un jour de son anniversaire.
En réponse à un souhait combiné de bon anniversaire et de condoléances d’un admirateur qui visitait Tennesse, Dave a écrit :
‘’Non seulement mon père est mort un jour de mon anniversaire mais sa seconde femme est morte un jour d’anniversaire à lui .
J’y vois une tendance inconfortable.
Tennessee est à juste à coté!
Si tu vas jusque là, tu dois t’arrêter ici.
Nous avons une chambre et nous serons heureux de t’avoir.’’

C’était mon ami, Dave.
Mince, il va me manquer.
Clifford Meth.


production x men :

Classic x men 1à 14
Giant size x-men
Marvel Fanfare 3
Nightcrawler 1 à 4
Odd X-Men out
Special Edition x men #1
Uncanny xmen: 94-107;145-150,153-158,161-164
X Men spotlight On Starjammers #1,2

personnages créés:
Colossus,Diablo,Tornade, Thunderbird, Phénix, Binaire, Moira Mac Taggert, Lilandra, Mariko Yashida,les starjammers,la garde impériale shi-ar,Mystique,Deathbird.


sources :
comics creators on the men
intégrale x-men 1982
wizard x -men turn thirty
http://www.nightcrawler.coolfreepage.com/
http://x-worldcomics.com/x/column/cockrum.html
http://lsh.0catch.com/lsh/cockrum.htm


Dernière édition par eureka le Mer 1 Mai - 16:03, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 1 Oct - 22:50

LEN WEIN





Il a écrit le script de Giant Size 1 X-Men.
Il a écrit l’ intrigue de giant de size 2 , qui est devenu uncanny x-men #94 et 95.
Il a créé les nouveaux x-men avec Cockrum dans Giant Size x-men (Diablo, Tornade, Oeil de Faucon).

Pour lui , les X-Men étaient juste un autre livre à faire.
Il écrivait d'autres titres de chez Marvel à l'époque.
Ce n'était pas comme s'il s'occupait des Quatre Fantastiques.
La chose spéciale pour lui était de travailler avec Cockrum.


Il a participé à la création de Wolverine qu'il a introduit dans Incredible Hulk # 180,181.
Il a été au courant que les x-men allaient sans doute revivre en tant que groupe international.
Mais il ne savait pas que lui même allait être à la création des nouveaux x-men à ce moment là.
Il a décidé de faire de ce nouveau personnage un mutant canadien.
Il a comme cela le potentiel de faire partie de la nouvelle équipe.
A cette époque , le personnage n’avait pas de squelette en adamantium.
Ses griffes ne sortaient pas de ses mains mais de ses gants.
C'est dans uncanny x-men 98 que cela arrive la première fois.
Il lui a donné son formidable pouvoir auto-guérisseur.
Len Wein n’en aurait pas fait un psychopathe comme l’ ont rendu plus tard Claremont et Byrne.
Il aurait été plus capable de dominer ses instincts alors qu'aujourd'hui il n'a aucun scrupule à découper les gens.
Len Wein admet que cela l'a rendu plus populaire.
Il a failli raconter que Wolverine était un animal transformé en homme par le maître de l'évolution mais cela lui a été refusé.
Il avait pensé que le sens de la territorialité du glouton allait bien avec les sentiments de nationalisme canadien, spécialement avec les canadiens français.
Dans les années soixante dix , le Québec voulait être indépendant.
Il avait même considéré que Wolverine puisse parler le français.
Byrne l'a fait depuis avec Northstar et Aurora , deux super héros canadiens français.


Colossus devait être la star du groupe.
Len Wein l' aurait plus traité que l’a fait Claremont , qui s’est intéressé davantage à Wolverine et Tornade.
Il l' a conçu comme un simple paysan.
Si son frère est cosmonaute , il ne peut plus l’être.
Le KGB se serait renseigné sur sa famille.
Il n’ aurait pas pu vivre simplement dans une ferme collective.


Len Wein aurait rendu Tornade plus majestueuse et lui aurait donné une origine africaine.
Elle aurait passé toute sa vie dans sa tribu en Afrique avant que Xavier ne vienne la chercher.
L'auteur n'a pas aimé l'origine donnée par Claremont (afro-américaine)par la suite.

Len Wein aurait fait de Diablo un personnage amer et tourmenté à ses débuts.
Il n’aurait jamais accepté qu’il ait un inducteur d’image.
Un de ses premiers ordres en tant qu'éditeur a été de s'en débarasser.
Si Diablo peut ressembler à n'importe qui , il nie ce qu’il est.
Il aurait du porter un grand manteau imperméable,un chapeau à larges bords ,mettre ses mains dans ses poches et sa queue rentrée dans son pantalon pour que les gens ne montent pas au mur quand il passe près d'eux.


Len Wein avait fait des nouveaux x-men des adolescents .
Wolverine avait par exemple 19 ans quand il l’a créé et Tornade 17 ans.
Le Hurleur était le plus vieux du groupe et avait 29 ans.
Il a été rajeuni.
Cela signifiait qu’ils apprenaient leur travail et qu’ils pouvaient mourir.
Len Wein donnait dans les 50 ans à Xavier , Cockrum lui donnait dans les trente ans.
Du fait que Claremont a changé leurs âges, les nouveaux x-men n’apprennent rien.
Claremont a donné la vingtaine d’année avancée à Tornade , soixante ans à Wolverine.

Seul des x-men originaux, Cyclope a été retenu .
Les autres X-Men n’ont pas été gardés car la première série x-men ne se vendait pas bien même avec Roy Thomas et Neal Adams et un nouveau groupe devait être installé.
Cyclope permet de faire le lien entre les deux séries.
C’est le seul grand personnage parmi les originaux à cause de son pouvoir optique et le sens de la tragédie qui lui est attaché.
Dave Cockrum avait à l’esprit ce nouveau viseur et il voulait l’utiliser.
Len Wein l’aimait beaucoup également.
Donc Cyclope a été gardé surtout à cause de ce nouveau viseur.

Les auteurs se sont débarassés de Jean Grey parce que c'était un personnage faible et qu'ils n'avaient pas décidé quoi faire avec.
Len Wein avait prévu de faire revenir Jean Grey en tant que membre avec des pouvoirs télékinétiques plus forts et un costume différent.
Jean et Scott ne pouvaient pas rester séparés.
Les autres x-men originaux auraient fait des courtes apparitions.

Len Wein avait imaginé de faire des changements dans l’équipe des x-men .
Il ne souvient plus desquels .
Il ne voulait pas que le titre devienne prévisible.
Le but est de maintenir le lecteur en haleine.

Len Wein reproche à Claremont le manque de cohérence de ses histoires.
Chaque numéro est bien en lui même ,mais des choses se contredisent elles-mêmes d’un numéro sur l’autre.
Il y a des grands trous dans la logique.
Des choses sont commencées mais non résolues.
Len Wein lui en a parlé comme étant son problème majeur.
Il y a des numéros des x-men bien qu’ils soient écrits magnifiquement ne sont pas du tout des histoires mais des grands bouts liés ensemble pour 17 ou 22 pages.

Il regrette de ne pas être plus resté plus longtemps sur le titre vu comment il s’est développé et les artistes qui ont travaillé dessus.
Il ne sait pas s’il en aurait fait un succès.
Tout considéré , il n'a pas réellement regretté jusqu'au jour où Chris Claremont a acheté un avion avec l'argent des x-men !

Il est parti parce qu’il travaillait 25 heures dans une journée et qu’il était l’éditeur en chef de marvel.
Il peut certifier qu’il a passé des nuits à écrire les douze dernières pages de giant size à son bureau .
Il a distribué la charge des scénarii qu'il écrivait à d'autres écrivains jusqu'à ce qu'il ne lui restait plus que deux titres dans les mains : x-men et incredible Hulk qu'il écrivait depuis des années et qu'il aimait encore beaucoup.
Le choix a été vite fait .
Il a laissé les x-men.
Christopher Claremont , un de ses assistants éditoriaux à l' époque, s'est proposé avec enthousiasme de faire les x-men.

Len Wein a créé par la suite les new teen titans avec Marv Wolfman chez DC.
Aucune idée inutilisée dans les x-men n'a servi dans cette nouvelle série.

biographie X-Men:
giant size 1 : script
uncanny x-men 94,95 : intrigue

source :
x-men companion I
the unauthorized x-men
alter ego 24


Dernière édition par eureka le Jeu 28 Mar - 4:31, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Lun 9 Oct - 20:53

CHRIS CLAREMONT






Si Stan Lee a crée les X-Men ,Chris Claremont est celui qui nous les a fait aimer.

Chris Claremont est né le 30 novembre 1950 à Londres.
Il est de nationalité américaine.
Il a suivi ses parents partis travailler en amérique à Long Island en 1958.

La saga de Galactus par Stan Lee et Jack Kirby (Fantastic four 48-50) a donné le coup de foudre à Claremont pour les publications Marvel.
Fantastic four l'a amené à lire Thor puis Avengers.
Il n'a pas aimé plus que cela les x-men quand il a commencé à les lire.
Werner Roth et Don Heck n'étaient pas sa tasse de thé et Jim Steranko était fade sur ce titre.
Il a commencé à devenir fan des x-men quand la série a été écrite par Neal Adams.
Il la trouvait spectaculaire et très excitante.

Enfant ,il voulait être pilote puis théoricien en politique (il voulait dominer le monde).
Il a commencé à travailler comme pigiste à 19 ans chez marvel lors de sa première année de collége à Bard à New York.
Bard College était fermé en décembre et janvier et Claremont devait trouver un travail dans le domaine qui l’intéressait.
Il y a pu admirer le travail de Neal Adams.
Comme le métier d’acteur était rare à ce moment de l’année et qu’il n’y avait pas beaucoup à faire pour une théorie politique qui venait d’un collège libéral au milieu de la guerre du vietnam, il a cherché quelque chose dans la publication.
Il s’est imaginé que ce serait bien de travailler pour MAD magazine parce que son éditeur, Bill Gaines, avait l’habitude d’emmener son équipe faire des grands voyages dans le monde.
Ses parents étaient amis avec Al Jaffee.
Al Jaffee a appelé Gaines , mais il ne pouvait pas prendre claremont.
Comme Jaffee connaissait aussi Stan Lee, il l’a appelé.
Stan Lee a demandé à Claremont de contacter le financier de Marvel Sol Brodsky , qui est resté sans voix quand Claremont lui a dit qu’il était prêt à travailler gratuitement.
Ses travaux chez Marvel consistaient à faire des photocopies, répondre aux lettres des fans et corrigeait les soumissions.
Quand il a fini son collège , il a commencé à vendre ses histoires courtes à Roy Thomas pour 50 dollars chaque.
Il envoyait aussi des histoires à DC mais personne ne les achetait là.
En plus Dick Giordano , l'éditeur de DC a perdu son prmier lot de soumissions .
Claremont l'a pris comme le signe du ciel que son futur n'était à DC.

Ses histoires de comics ne servaient qu’à financer sa carrière d’artiste et à payer son loyer.
Deux jours et demie ,il travaillait pour Marvel et deux jours et demie étaient consacrées à sa carrière d'acteur.
Le problème est qu'il avait des auditions uniquement pendant les deux jours et demie chez Marvel ,qui décida alors de l'engager à plein temps.
Il a pensé qu'il pouvait se constituer un capital et arrêter un an de faire l'acteur.
Puis les X-Men sont venus et une année est devenue plusieurs. Ecrire l'a occupé tout le temps.

Tony Isabella a engagé Claremont comme assistant de rédaction car il a aimé l'idée qu'il a eu dans X-Men #59 et sa lettre de rejet de l'histoire de western qu'Isabella  avait écrite et qui pointait ses insuffisances .
Il existait une résistance à l'engager car à ce moment là il continuait sa carrière d'acteur.
Il était averti que s'il l'engageait, dans la minute qu'il obtenait un travail d'acteur ,il le laisserait en plan.
Mais il le voulait malgré tout le prendre donc il a menti.
Il a dit qu'il avait vu joué et qu'il n'y avait pas de souci à se faire à ce sujet ,sous entendu qu'il était un mauvais acteur.
Avec cet objectif écarté ,il l'a engagé .
Puis Claremont a travaille comme assistant rédacteur avec Marv Wolfman et Len Wein.  


Si ce n’est pas lui qui a écrit le scénario du numéro qui relancé les X-Men (il s’agit de Len Wein pour Giant Size #1) ,il a suggéré la fin du scénario ,comment les X-Men se débarrassent de Krakoa.
Il avait l’habitude de fréquenter les sessions quand Len Wein Wein et Dave Cockrum discutaient au sujet d’une intrigue.
Il ne pouvait pas s’empêcher de se mêler de ce qu’il ne regardait pas.
Il lançait des idées , il le faisait déjà quand Roy Thomas écrivait les x-men.
Il avait ainsi suggéré en 1969 la fin de l’histoire parue X-Men 59 (sa plus ancienne publication): Cyclope se débarrasse des sentinelles en leur indiquant que le soleil est la source des mutations.
Roy Thomas qui ne trouvait pas de fin l’intégra dans son histoire.

Après giant size 1,Len Wein n'avait pas le temps pour s'occuper de la série X-Men car il s'était vu confier les scénarios des meilleurs ventes Marvel : Spider-Man,Fantastic Four ,Thor et Hulk et la revue passait de trimestriel à bimestriel.
Il donna donc sa place à Chris Claremont alors son assistant pour s'occuper des X-Men qui était une série moins importante.
Il a donc repris les X-Men au deuxième épisode et il a trouvé l'équipe très bien comme cela.

L'idée principale à ses yeux est le préjudice.
Les mutants sont haïs et craints par leur nature.
Ils ont juré de protéger le monde malgré cela.
Ce stigmate les poursuivra toute leur vie quoi qu'ils fassent.
Il y aura toujours quelqu'un qui fera l'almagamme mutant égal méchant.
Tant que les gens réagiront bêtement à des différences ,cela justifie que la série des X-Men continue.
Claremont a repris l'idée de base de Stan Lee.
Enfant,il se sentait comme un poisson hors de l’eau .
Immigrant ,Claremont avait un accent anglais et des habits d' écolier qui le faisaient remarquer quand il marchait autour de Elmurst .
De plus , il déménageait souvent car son père travaillait dans l’armée à ce moment là.
Une sorte d’exclusion lui est venue naturellement si bien qu’il n’a pas eu de mal à comprendre d’où viennent les x-men.


Pendant ses seize années, les histoires de Claremont comme ‘’Dieu crée ,l’homme détruit’’,’’ la Saga du Phénix Noir,’’the Days of Future Past ,’’le Massacre des Mutants,’’ Inferno’’ ,’’X-Tinction Agenda’’ et d’autres sont considérées comme cultes par les fans de X-Men.
Chris Claremont est aussi à l’origine de toutes les productions mutantes comme New Mutants , Classic X-Men, Excalibur, Wolverine et X-Men .
Il a écrit sur d’autres super héros de Marvel, principalement : Miss Marvel ,Spider Woman ,Spider-Man ,Power Man ,Iron Fist , Captain Britain, Docteur Strange ,l’Homme Chose…
Il a co-créé de nombreux personnages Marvel : Captain Britain, Shadow Cat, les New Mutants, Dents de Sabre, Phénix…
Il réalise parallèlement à la revue ‘’ Uncanny X-Men’’ nombre de mini-séries et spéciaux, notamment une série Wolverine très réputée à quatre épisodes avec Frank Miller.
Elle fut parue en France dans ‘’un Récit Complet de Marvel :Serval ‘’. Il a relancé l’intérêt pour les numéros de Uncanny X-Men précédant sa venue.


L’idée des nouveaux mutants :
Tom de Falco et Mark Gruenwald s’occupaient des livres de Spider Man.
Jim Shooter a noté que les ventes augmentaient et leur a suggéré de faire un autre titre.
Alors Tom de Falco lui suggéré de faire plutôt un deuxième livre sur les x-men puisque c’était leur meilleure vente.
Il a senti qu’ils avaient perdu l’aspect école de la série et il voulait que le trou soit bouché.
Tom de Falco et Mark Gruenwald ont toujours présumé que Louise Simonson serait l’éditeur.
Chris Claremont et Louise Simonson ont accepté car ils ont jugé l’idée très sensée.
Le nom du titre a été choisi à partir de celui refusé à Stan Lee par Goodman (The Mutants) pour les x-men .
Chris Claremont a fait les nouveaux mutants avec Bob Mac Leod.
Ils ont pu étendre la franchise x-men , ajouter des nouveaux personnages et allaient dans d’autres directions.
Ils ont fait des histoires d’enfants sans les mettre continuellement en danger comme ils le font avec les x-men.
Le concept des nouveaux mutants se rapproche de celui des x-men originaux.
Ils sont jeunes , portent les mêmes uniformes , sont des élèves qui apprennent de Xavier.
Ils s'entraînent à utiliser leurs pouvoirs mais aussi à s'attaquer à des choses de leur âge plus mondaines comme  l'ordinateur ou danser .

Mc Leod a essayé de donner à tous les mutants des corps différents et caractéristiques.
Il a poussé l'idée qu'ils portent des uniformes comme ceux des x-men originaux.
Il a aussi lacé l'idée qu'il y ait plus de femmes que d'hommes .
Cannonball est celui qu'il a le plus aimé à dessiner avec ses grandes oreilles et son air déguigandé.
Rahne était petite et grosse , Dani plus petite et plus plate de la poitrine que Rahne .
Roberto était petit et musclé.
Le dessinateur a aussi aimé dessiner les sentinelles car ils sont si grands .
Il a pu leur faire une nouvelle armure .  
 
Le dessinateur Sienkieicz a refusé la proposition de devenir l'artiste régulier sur les x-men après sa série sur Moon Knight .
Cela lui semblait trop exposé.
Il ne voulait pas se sentir contraint , donc il a pris les nouveaux mutants.

le numéro 200 uncanny x-men en France :
le procès de Magnéto se passe à Paris.
Les auteurs hésitaient entre plusieurs pays, la Grèce, l' Egypte notamment mais quand John Romita junior a prononcé la France( un pays où les X-Men ne sont jamais allés par ailleurs), ils ont été tous d'accord .
Ils ont fait une tournée européenne pour repérer les lieux.
Ils ont commencé par la palais de justice en France.
Invités par Lug, ils ont visité leurs locaux enchantés (évènement relaté dans Spécial Strange 41) à Lyon avant de partir pour Londres.      


L’idée Excalibur :
Ils avaient besoin d’un autre livre et plus important, ils voulaient trouver une place à Alan Davis chez Marvel.
Claremont sentait que Alan Davis et lui se sont fait avoir sur Captain Britain.
Claremont l’avait créé avec Herb Trimpe.
Alan Davis avec Alan Moore en avaient fait un succès .
Mais ni Claremont ,ni Davis en avaient tiré profit.
Ils voulaient faire quelque chose de différent des x men et des nouveaux mutants.
Ils voulaient s’amuser avec une livre de comédie ,cosmique et de cape d’épée , non sérieux et sans philosophie profonde.
Ils ont utilisé des x men qui traversaient un passage à vide comme Diablo et Kitty Pryde.

''Days of the the future of the past'' a permis à Claremont et Byrne d'intégrer Kitty Pryde dans les X-Men et révéler un sens significatif de sa présence .
Elle n'était pas juste la nouvelle petite fille qui a soudainement intégré les X-Men mais il y avait des conséquences .
Les auteurs étaient intéressés par le roman classique de Jules Verne ,''la machine à remonter le temps'' et ils ont joué dessus.
Ils ont voulu poursuivre sur ce qu'ils avaient fait dans la saga de Phénix , créer la notion que le présent n'est pas établie et que le futur des personnages en tant qu'individus ,équipe et concept ne peuvent être garantis d'avance.
Ils ont pensé aux personnages comme des gens réels . Kitty avait 13 ans en 1980 ,Tornade  autour de trente ans . Wolverine avait autant ou plus que Tornade.
Le futur est placé en 2013 soit trente plus tard.
Cette date a été choisie car elle est assez loin dans le futur pour imaginer des changements et elle peut être atteinte par les personnages.  


Dans ‘’Dieu crée , l’homme détruit’’, Chris Claremont voulait exprimer dans un seul livre tout ce qu’il voulait dire au sujet des x-men pour quelqu’un qui ne les a jamais lus.
Il voulait aussi que l’histoire soit valide en 2006.
Il pense qu’il y a réussi et il n’a jamais souhaité de suite.


Le meurtre tristement célèbre du garde dans le pays sauvage (uxm 116):



Len Wein n’aurait pas fait cette scène.
Wolverine n’aurait pas tué ce malheureux garde qui état là et qui ne faisait que son travail.
Claremont qui a écrit l’intrigue originale se justifie ainsi :
Les trois x-men (wolverine, Tornade et Diablo) sont en situation de guerre .
Il y a un gardien avec des cavaliers sur des ptérodactyles qui patrouilles  au dessus.
S’il donne l’alerte , les hommes sur les pterodactyles descendent et défont les x-men.
L’homme doit être éliminé rapidement , silencieusement et de façon permanente.
Les x-men  ne pouvaient pas se permettre de le lier au risqu’il se libère.  
Tornade ,qui s’est juré de ne tuer personne ,si elle avait agi, l’aurait pris vivant .
Diablo en se téléportant aurait été vu , senti et entendu par les cavaliers.
Il reste Wolverine .
Pour lui , c’est une situation de meurtre.
Il n’a aucun remords de le tuer car le garde n’en aurait pas eu à sa place.
John Byrne, avec l’accord de l’éditeur Roger Stern,a rajouté le ‘’snikt’’ à la scène , indiquant Wolverine ait sorti les griffes.
Quand Claremont l’a vu la première fois , il était furieux mais c’était trop tard pour la changer.
Il voulait laisser au lecteur le soin de conclure que Wolverine ait tué le garde ou qu’il lui ait fait vraiment mal en l’assommant.



la mort de Jean Grey

la résurrection de Jean Grey :
Ann Nocenti a parlé en premier de la résurrection de Jean Grey à Chris Claremont.
Chris Claremont et Barry Windsor-Smith étaient venus au bureau pour évoquer l’intrigue de X-Men #198, un vendredi.
Le soir, Nocenti les a emmenés dîner et ne leur a rien dit sur Facteur X jusqu’à 18h30-19h.
Chris Claremont voulait alors appeler Shooter mais il ne souvenait pas du numéro.
Ann Nocenti ne voulait pas le lui donner et le standard était fermé.
Elle lui a juste demander de s’asseoir , de se relaxer et de boire un autre verre.
Elle a très bien joué , Claremont avait tout le week end pour passer sa fureur.
Il a imaginé que la sœur de Jean , Sarah, pourrait entrer dans l’équipe de facteur x car elle aurait le pouvoir détecter les mutants et celui de savoir ce qu’ils deviendraient.
Mais Shooter est resté sur sa décision : le marketing de la résurrection de jean Grey et de la reformation de l’équipe originale étaient suffisants pour l’emporter sur les objections et les alternatives.
Finalement Ann Nocenti a bien agi en révélant à Chris Claremont la résurrection de Jean Grey tardivement .
Sinon il serait allé voir Jim Shooter le jour même et il serait parti.
Il était très en rogne.
Il ne pouvait croire à ce qu’ils avaient fait à Cyclope.
Supposé un héros , il devait quitter sa femme et son fils nouvellement né sans que les deux événements soient reliés.
Heureusement Louise Simonson l'a fait.

le cercle intérieur des damnés :
Claremont s'est inspiré d'un épisode de chapeaux melons et bottes de cuir pour créer cette formation.
Byrne a suggéré pour les personnages de prendre les noms et les apparences des acteurs.
Ainsi Emma Peel = Emma Fost
(Emma Peel a été droguée pour être la reine du pêché)
Peter Wyngarde (acteur) = Jason Wyngarde
Sur le même modèle:
Robert Shaw = Sebastian Shaw
Donald Sutherland = Donald Pierce
Orson Welles = Harry Leland

Dave Cockrum a quitté les x-men car il était fatigué et n’arrivait pas à respecter les délais de parution.
John Byrne a été choisi pour remplacer Dave Cockrum.
A ce moment il travaillait avec Chris Claremont sur Iron Fist et sur Marvel Team Up.
Son dernier numéro de Iron Fist a été en grande partie son audition pour les x-men.
Il aimait les x –men et respectait les délais .
Chris Claremont ne sait pas pourquoi John Byne est rogne contre lui.
Il ne lui a jamais dit directement ou indirectement.
Byrne a voulu s’en aller quand Louise Simonson est devenue éditrice et qu’elle s’est montrée plus sympathique avec Claremont qu’avec lui.
Byrne et Claremont étaient deux créateurs et n'étaient pas d'accord sur les personnages , ce qu'ils faisaient et ce qu'ils pensaient.
Claremont ne sait pas d’où vient Paul Smith qui commencera sur x-men #165.
Ils avaient besoin d’une nouvelle personne pour remplacer Dave Cockum.
Chris Claremont a regardé les dessins que lui a présentés Louise Simonson et que Paul Smith avait fait sur les x-men.
Il a trouvé cela magnifique et il a dit juste : fais le signer.


Dernière édition par eureka le Dim 20 Sep - 23:50, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Mer 11 Oct - 4:36

CHRIS CLAREMONT (SUITE)

En 1991 est sorti un second titre sur les x-men (appelé x-men) pour des raisons commerciales .
Marvel avait publié auparavant un nouveau titre de spider man écrit et dessiné par Mac Farlane qui s’ était vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires.
Aussi il a été décidé de faire un autre titre x-men.
C'était aussi une conséquence de l'histoire des x-men : l'équipe des x-men et de Facteur X ont fusionné.
Comme c'était impossible d'occuper une douzaine ou plus de personnages dans un même titre mensuel,il y eut deux équipes ,deux titres (x-men ,uncanny x-men).  
Avec le nouveau x men #1 , la première pensée de Bob Harras était qu’il voulait juste les x men originaux dans l’équipe.
Mais alors que devenait alors le livre x factor ?
L’équipe entière partie a été remplacée par une nouvelle équipe.
Seul peut- être le titre avengers avait fait cela avant avec le numéro 16.
Aussi New mutants approchait le centième numéro.
Faire un numéro cent un n’avait pas de sens si ce n’est l’appelé les vieux mutants.
L’idée est venue de finir new mutants et de lancer x force.

Dès le départ , Claremont a pensé que les deux revues Uncanny X-Men et X-men étaient différentes et prenaient chacun son propre chemin jusqu'à un certain degré.
Il travaillait avec deux dessinateurs Jim Lee et Whilce Portaccio totalement différents .
Jim Lee a une approche des histoires orientée science fiction , tandis que pour Whilce Portaccio elle est plus science.
Chacun développe ses héros préférés.
La division des équipes ne s'est pas faite entre d' un coté les X-Men originaux et de l'autre les nouveaux X-Men.
Claremont voulait créer de nouvelles synergies entre les personnages .
Qu'est ce qui se passerait si Tornade et Marvel Girl étaient dans deux équipes différentes ?
Qu'est ce qui se passerait s'il y avait un mélange de certains des héros de Facteur X et des X-Men dans la même équipe ?
Claremont a eu du mal à choisir le chef de l'équipe Or de X-Men .
Tornade a des doutes sur sa capacité à diriger.Jean est plus naturelle à ce propos. C'est une qualité inconnue pour Iceberg. Colossus ne prend pas réellement cette direction. Angel est trop futile et psychotique.
Aussi Claremont a envisagé d' introduire un tout nouveau sixième personnage mais à ce moment là mais rien a été défini à son sujet.
Bishop intégrera plus tard l'équipe uncanny x-men.

En 1991, Claremont quitte Marvel car il est en désaccord avec l'éditeur des titres X, Bob Harras et Jim Lee .
Il se sentait de moins en moins en position déterminante sur les x-men  .
Harras a créé une situation où l'histoire ,la crédibilité et les antécédents ne signifiaient plus rien.
Il avait des responsabilités.
Sa décision donnait l'orentation .
La responsabilité de Claremont était de suivre cette politique ou de dégager.

Chris Claremont a travaillé avec Jim Lee.
Le problème , c’est que Jim Lee était aussi tenace que Chris Claremont.
Il voulait faire des choses que Chris Claremont avait déjà faites,selon Chris au moins deux fois comme ramener Magneto et utiliser les sentinelles.
Chris Claremont voulait lui innover .
Ils n’ont pas pu trouver un terrain d’entente.
Rob Liefeld venait de forcer Louise Simonson à quitter les nouveaux mutants et cela a laissé beaucoup de frustration et une résonance négative.
Bob Harras était du coté de Jim Lee.
Chris Claremont a senti que Jim Lee et Bob Harras n’allaient pas changer d’idée et que ne lui ne pouvait pas ou n’allait pas adhérer à leur projet.
Il a estimé que que quelque soit leur projet ,ils le feraient de toutes les façons que Claremont y soit ou pas.
Il a pensé qu’il avait travaillé trop dur et que le temps était venu de voir s’il pouvait survivre sans les x-men.
Aussi il est parti de chez marvel.
Sa dernière page écrite a été la page douze de UXM #279.

Voici la version du départ de chris Claremont selon son éditeur, Bob Harras:
Quand Jim Lee est venu sur le titre, il avait beaucoup d’idées sur ce qu’il voulait faire avec le livre et où il voulait amener les personnages et Bob Harras aimait cela .
Bob Harras a pensé qu’ ils se sont trop longtemps éloignés de certaines choses comme : l’école , Xavier , le fait que les x-men sont des étudiants qui apprennent à utiliser leurs pouvoirs et qu’ils enseignent cela à d’autres mutants à leur tour.
Le livre est devenu semblable à Avengers.
Les X men ont maintenant des extra terrestres et des personnages avec des pouvoirs magiques.
Bob Harras avait le sentiment qu’il devait retourner à ce qu’étaient les x-men.
Pour lui , les X-Men , c’était Xavier et les x-men originaux.
Mais Chris Claremont ne voulait pas faire cela , il avait le sentiment de l’avoir déjà fait.
Harras avait l'impression avec Claremont qu'ils parlaient le même langage mais ils ne se comprenaient pas.
En plus, Bob Harras avait des chuchotements du département des ventes que les vendeurs au détail n’étaient pas contents et que l’excitation n’était plus là.
Il y avait une subtile pression de direction pour faire quelque chose de drastique.
D’un coté , Chris Claremont avait fait du titre le numéro un , de l’autre coté Bob Harras avait un grand atout en Jim Lee qui avait aussi des sentiments sur la direction qu’ils voulait donner aux histoires.
Bob Harras s’interrogeait sur la direction à prendre.
Il espérait que les choses allaient s’arranger entre les deux créateurs , d’autant que durant cette période de tension , les livres étaient de mieux en mieux.
Mais la collaboration entre Jim Lee et Chris Claremont n’a pas duré.
Quand Bob Harras a appris le départ de chris Claremont , il était partagé.
D’un coté , il avait peur que la franchise allait mourir.
Il avait un grand respect pour Claremont.
D’un autre coté , il pensait que le titre pouvait continuer sans lui car il croyait au concept , aux personnages et en Jim Lee qui avait des idées réellement excitantes.

Après son départ, il n’ a pas suivi ce qui se passait avec les x-men.
Cela lui faisait trop mal.
Il n’aimait pas les histoires, ni la façon dont ils traitaient les personnages, ni la manière dont ils remaniaient son vieux travail.

Claremont n’a pas une histoire favorite mais une flopée .

Il n’ a pas vraiment de x man favori.
Choisir son personnage favori , c’est pour lui comme choisir son enfant favori : Tornade, Diablo , le Fauve et Wolverine.
Il n’aime pas ce qu’ils sont devenus .
Il aura plus de facilité à les quitter cette fois qu’en 1991.

Avec lui au début des nouveaux x-men , Oeil de Faucon n'aurait pas été tué et Jean Grey n'aurait pas quitté les x-men.
Si Oeil de Faucon ne s'était pas incorporé chez les x-men , il l'aurait fait quitter du livre en lui cassant sa jambe en quinze endroits.

Dans uxm #94 ,Len wein établit que Jean Grey quitte les X-Men avec Angel ,le Fauve , Iceberg,Polaris et Havok.
Les dessins étaient déjà faits et il était trop tard pour faire des changements.
Il a écrit la scène comme elle a été dessinée .
Mais il était aussi déterminé à à la faire revenir dans le livre et dans l'équipe aussi rapidement que possible.
Le premièr livre qu'il a vu quand il est venu travailler pour Marvel en tant qu'homme à tout faire était aussi le premier de Neal Adams en tant que dessinateur sur les x-men (uxm #56 en 05/1969) avec son rendu époustouflant de tous les personnages.
Il est épris de Jean depuis ce moment.
Il ne voulait pas la perdre.
La seule chose qu'il a demandé à Cockrum est de la réorienter du look blanche anglo saxon protestant de la classe moyenne supérieure de la ville de Scardale qu'elle a affecté dans uxm #95 à quelque chose d 'un peu plus à la mode et de centre ville .
Dans uxm#97 ,Marvel Girl fait son retour .

Initialement Claremont a fait utiliser à Diablo un inducteur d'image pour cacher son apparence au public ,comme cela il n'aurait pas été chassé par la foule en colère comme cela était le cas dans giant size x men #1.
Mais comme  beaucoup de lecteurs ont pensé que c'était un super pouvoir  ,pas un gadget qu'il transportait, Claremont et Cockrum ont essayé de démontrer le contraire.
Très tôt Claremont avait eu l'idée de faire de Nightmare (le gouverneur de la dimension des rêves ,qui a les oreilles pointues comme celles de Diablo) le père de Diablo.
Mais comme Nightmare est un ancien ennemi majeur de Docteur Strange ,Roger Stern qui écrivait sur la série à ce moment là n'a pas aimé l'idée.
Pas très longtemps après , Stern est devenu éditeur des X-men et s'est assuré que Nightmare devienne pas le père de Diablo assez longtemps pour que Claremont change finalement d'idée.
Des années plus tard ,Chuck Austen a révélé dans uxm 428-434  que Azazel était le père de Diablo.
   
Kitty est probablement son personnage favori parmi les x-men.
C’est le premier qu’il a créé.
Beaucoup de choses de son personnage ont été prises à la fille de Louise Simonson, Julie.
L'éditeur en chef Jim Shooter voulait un enfant dans l'équipe des x-men , pour que les jeunes lecteurs puissent s'y rattacher.
Cela a permis d' introduire quelqu ' un de l'extérieur pour voir l'équipe avec des nouveaux yeux.
Byrne lui a donné son pouvoir et son nom de kitty Pryde.
Claremont voulait l'appeler Thunderbird.
Byrne a pensé que ce n' était pas une bonne approche pour un nouveau personnage.
Il a pensé à kitty Hawk d'abord.
Puis il s'est souvenu dun nom d'une de ses amies qui s'appelait Kitty Pryde.

Claremont a donné une origine différente à Tornade de celle de Len Wein.
Tornade est ainsi née à Harlem d'un père américain et d'une mère africaine.
Au Caire , un avion s'écrase sur le bâtiment où vit sa famille.
Ses parents meurent et elle devient claustrophobe.
Claremont voulait ainsi donner un point d'encrage avec les Etats-Unis ,les autres nouveaux x-men étant non américains.
Le personnage est la métaphore de la question mutante : elle est le produit de deux mondes.
Claremont pense que l'origine donnée par Len Wein est peu vraisemblable.
La Tornade de Len Wein fait penser à une déesse de la jungle .
Même des tribus éloignées en Afrique n'auraient pas adoré Tornade comme une déesse dans les années cinquante, a fortiori après.
La technique moderne est déjà introduite ,les plaines de Serengeti et le mont Kilimanjaro sont des attractions touristiques.
La claustrophobie donne une une dimension humaine au super héros qui est vulnérable et accessible.
Avec une jeunesse aux Etats-Unis ,Tornade assimile plus rapidement les changements et la culture de l'Ouest que si elle était restée dans sa tribu africaine.  

Le personnage du Hurleur n'a pas été développé car il y avait beaucoup de personnages dans la série (héros et super vilains) et les nouveaux personnages étaient plus intéressants à développer que les anciens.  
De plus chaque auteur a favorisé son personnage favori subconsciemment ou pas comme Diablo pour Cockrum, Wolverine pour Byrne ou Tornade pour Claremont.
Une chose qu'il a toujours ennuyé avec lui est qu'il n'a jamais pu exploiter à fond ses pouvoirs ,de la même façon qu'il a pu le faire avec Cyréne.
Tout ce que peut faire le Hurleur, c' est de crier et le cri brûle ou coupe les choses .
Il peut aussi voler et assommer les gens .
Donc Claremont a pensé utiliser le son du cri du personnage pour affecter l'équilibre chimique du cerveau ,les sons à basse fréquence pour désintégrer ou assommer ,les sons à haute fréquence pour transmettre des messages .
Il pouvait aussi créer des hologrammes soniques.
Son pouvoir était sans limite mais parce que c'est un personnage établi avec des pouvoirs établis  , en changer cela aurait été lui donner des nouveaux pouvoirs et c'était considéré comme interdit.

Cyclope a vécu une romance avec Collen Wing après la mort de Jean Grey .
Claremont voulait l'ouvrir à son équipe et aux autres en général ,qu'il soit plus en phase avec ses sentiments.
Cyclope était incroyablement introverti et solitaire.
Quand Claremont est parti du titre Power man and Iron Fist ,il a pris avec lui Colleen Wing et Misty Knight sur les x-men.
Il les avait presque créées toutes les deux et il voulait garder le contrôle sur elles.
L'écrivain Ed Hannigan de Iron Fist and Power Man lui a donné son accord car il n'en voulait plus dans le livre.
Claremont a essayé des choses qui se sont terminées pour des raisons sans rapport avec les x-men.
Il avait prévu de créer le conflit au retour de Jean mais cela ne s 'est pas passé car l'écrivain Mary Jo Duffy a réclamé le retour de Collen Wing et Misty Knight dans son titre Power Man and Iron Fist.  


Faire Classic X-Men lui a donné l'occasion de faire des aventures d'un seul personnage à chaque fois.
Il n'avait pas le temps ni l'espace de le faire avec uncanny x-men sans faire des mini-séries.
S'il avait été éditeur en chef , il n' aurait fait de séries Wolverine.
Il aurait fait un arc de quatre ou six numéros l'année.
Cela aurait partiellement satisfait le désir des lecteurs de plus de matériel de Wolverine , tout en les laissant sur leur faim.

Il a rencontré un jour détaillant qui lui a dit qui son public voulait 25 séries Wolverine , il fallait le suivre et le gaver comme une oie.
Mais Claremont n'était pas d'accord.
Il voulait garder le travail dynamique ,les créateurs comme les lecteurs intéressés .
Il voulait préserver l'intégrité de la structure.
Ce n'est pas possible si wolverine apparaît régulièrement dans uncanny x-men , ses propres séries plus dans d'autres séries ,surtout quand on sait que c'est un personnage fondamentalement solitaire.

Claremont n'a pas eu pour sa part de problème avec le dédain de départ de Cockrum pour Wolverine.
Il aime travailler avec les forces et les préférences des artistes.
Il réagit aussi à leur présentation des personnages.
Si le dessinateur rend l 'apparition du personnage intéressante, cela lui donne plus à jouer avec et l'intrigue.
Wolverine n'était pas dans les personnages de premier plan dans la vision de Cockrum donc ils en sont pas beaucoup occupés.

Claremont a travaillé avec Cockrum puis avec Byrne.
La différence est que Byrne vivait à 2000 miles de lui à Calgary.
Beaucoup de leurs discussions ont eu lieu au téléphone.
Cockrum habitait lui à une heure de voiture et les deux auteurs pouvaient se rencontrer facilement à New York City.

Dans la mini série Wolverine en quatre numéros , Chris Claremont et Frank Miller ont abordé qui il est et ce qui le motive.
Claremont allait beaucoup au Japon à cette époque.
De plus , il est possible ce qu'il n'a pas fait sur Iron Fist , il l'ait porté sur les x-men.
Le côté psychopathe du personnage lui était de plus en plus inconfortable.
Il fallait le faire évoluer.
Wolverine se déclare homme et pas un animal dans la série.
Défait et conduit au désespoir , il ne se laisse pas aller à sa nature animale.
Il se contrôle et bat ses ennemis.
Wolverine est perçu et se perçoit comme un samouraî manqué.
Il sait qu'il n'atteindra jamais son but de parfaitement se contrôler.
L'essentiel est d'essayer.
Il y a une dichotomie entre une personne qui est individualiste et qui vit par ses sens et la société japonaise structurée qui l'attire.
Cela et sa relation avec Mariko ont permis de créer un personnage plus riche ,plus évocateur et plus facile à écrire.
La série a été un grand succès et a cimenté la place de Wolverine dans les comics.
Ironiquement cela a aussi conduit que le dur canadien soit le centre moral et la conscience de la même équipe jointe par chance et au bon moment.
Il est devenu la figure paternelle qui aide et protège les jeunes femmes Kitty et Jubilee .

Claremont n' a jamais voulu raconter les origines de wolverine.
Pour lui , expliquer chaque seconde de chaque existence est absurde .
Où est le plaisir si tout est fixé ?
Pour lui, Woverine est un homme de mystère dont le passé doit être déduit.
Il y a toute sorte de petites clefs qui doivent être listées et mises en ordre pour construire une vue d'ensemble sur son passé.
Le personnage est populaire car il ne se laisse pas marcher sur les pieds.
Il n'obéit pas aux règles de la société.
Il a son propre code d'honneur qui justifie sa violence.

Gambit a été créé par Claremont et Jim Lee.
Claremont a développé son nom et sa personnalité.
Jim Lee a conçu le look et les pouvoirs.
Chris le lui a décrit comme quelqu'un de violent, mouvementé, plutôt charismatique que beau , type John Malkovitch.
Rétrospectivement, Jim l'a dessiné peut être trop beau à voir.
L'attitude de Gambit vient du temps où Claremont fréquentait la Nouvelle Orléans.
Il y avait beaucoup de membres respectables et droits dans l'équipe des x-men quand Claremont a introduit Gambit.
Claremont a pensé quelqu' un qui a la touche de la Nouvelle Orléans pourrait secouer l'équipe.
Lee a utilisé le pouvoir de Gambit de jeter de cartes comme arme pour développer son aspect coquin et pour apporter un impact visuel.
Le costume de Gambit est celui d'une personne personnal mais le trench-coat permet de faire des effets de cape.

Quand il a travaillé avec Cockrum lors de son premier passage , puis avec Byrne, il n'y avait aucune personne qui regardait au dessus de leurs épaules.
Il n'y avait aucune pression et aucune attente que de sortir le livre dans les temps.
Ils étaient libres d'explorer virtuellement les directions qu'ils ont choisi.
En résultat leur production a encore de l'impact jusqu'à aujourd'hui.


L’éditeur favori de Claremont avec qui il a travaillé sur les x-men est de loin Louise Simonson.
Elle a aidé à peaufiner son travail.
Ann Nocenti vient en deuxième position et Archie Goodwin en troisième.
Dave Cockum et John Byrne sont les artistes avec qui il a préféré travailler.

S'il pouvait revenir en arrière , Claremont couperait une bonne partie de son texte.
Pourquoi écrire en dix mots ce qui peut être dit en cinq ?
Il aurait pris pour seul lettreur Tom Orzechowski qui a toujours été son préféré.


Il va travailler pour les maisons concurrentes DC Comics et Dark Horse.
En 1997,il revient chez Marvel.
Bob Harras devenu editeur en chef a voulu en 1997 faire revenir Chris Claremont pour qu’il prenne un des livres des x-men.
Scott Lobdell aurait écrit l’autre.
Mais avant que Chris Claremont donne son accord , il devait s’occuper de toucher les royalties de son travail avec Marvel aussi longtemps que toy biz (société qui commercialise des figurines) était concerné.
Pendant que ça se passait, Scott Lobdell a décidé de quitter les x-men .
Aussi Bob Harras a engagé Joe kelly et Steve Seagle pour écrire les livres x-men.
Chris Claremont est revenu chez Marvel en tant directeur éditorial et a repris Fantastic four , qu’avait aussi quitté Scott Lobdell.
Quand kelly et Seagle ont quitté les x-men , Claremont a suggéré Alan Davis pour écrire les deux livres.
Il a pris sa suite dans l’écriture.
Le retour est de courte durée puisque neuf mois plus tard il est remplacé. Il reste néanmoins dans l’univers mutant.
On lui confie le scénario d’un nouveau titre X-Treme X-Men et d’autres productions.



Si les x-men marche depuis si longtemps , c’est selon lui, parce que ce sont des bannis et des rebelles comme peuvent l’être leurs lecteurs adolescents.
Ils n’ont pas de famille et ils cherchent à la construire eux-mêmes.
La série x-men marche le mieux, c’est quand elle dit au lecteur :
’’Vous êtes bienvenus ici.
Nous sommes vos guides.
Vous êtes des parias comme nous.
Unissons nous. ‘

A coté des comics, il a écrit des livres sans image à l’intérieur comme Firstflight, le roman d’un astronaute au vingt et unième siècle et ses deux suites.
Il a écrit aussi avec sa femme Beth Fleisher de la Fantasy pour ‘’Dragon Moon ‘’ et avec Gorge Lucas pour ‘’ Shadow Dawn ‘’.
En 2004 il vivait avec sa femme et ses chats à Brooklyn dans New York.
En 2005 ,il travaille sur Excalibur et Uncanny X-Men.

les films x men :
Chris Claremont avait écrit des notes au début des années 80 si des gens voulaient parler de faire un film sur les x-men.
En 1990 Stan Lee et lui sont allés voir James Cameron parce qu’ils essayaient de conclure l’affaire sur un film x-men.
Cameron allait produire le film ‘’the abyss’’.
Mais Cameron a été dévié de sujet.
Lui et Stan Lee ont parlé de faire un film sur Spider –Man à la place des x-men .
Quand Joe Calamari est devenu le président de marvel , il a organisé une réunion avec Brian Singer pour parler des x-men.
Claremont a donné plus tard une copie de son premier scénario et il a écrit des notes dessus.
Quand Calamari est parti en tant que président, c’est le dernier que Chris Claremont a vu faire quelque chose pour le film.
Bob Harras et Chris Claremont ont été refroidis par le procédé.
Claremont a adoré les films x-men.
Il y a apparaît au début du troisième avec Stan Lee.

Les X-men sont définitivement une part de sa vie.
Il a passé plus de trente ans avec eux.
Il a travaillé avec les plus grands artistes.
Cela a été un grand parcours qu’il espère continuer .

Quelques personnages créés par Claremont :

Shadowcat,Lockheed,Malicia, Psylocke,Dazzler,Forge, Gambit,Jubilee, Revanche,Rocket, Sage...


production x men :
http://www.comicsvf.com/auteurs/Chris+Claremont.aut

source :
comics creators on x-men
wizard x-men turn thirty
alter ego 24,25
wizard #2
back issue #67
comic journal #50
lien pour en savoir plus sur le parcours de Claremont :
blog de Bastien

les apparitions de Chris Claremont dans ses bédés :
http://nogent.forumactif.com/createurs-dans-leurs-bd-f88/createurs-dans-leurs-bd-t100.htm#548


Dernière édition par eureka le Lun 23 Déc - 21:21, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 15 Oct - 19:05

JOHN BYRNE







John Byrne est né le 6 juillet 1950, à Staffordshire en Angleterre .
Son éducation a été faite au Canada.
Il est basé en 2006 , dans le Connecticut aux Etats Unis.


Avec la distribution erratique du courrier au Canada et certaines règles bizarres des services postaux canadiens - qui disaient que les premiers numéros n'étaient pas des périodiques, donc n'étaient pas autorisés dans le pays - Byrne a rarement pu acheter de #1 (des séries dès le premier numéro). Mais pour X-Men, il les a lus dès le tout premier numéro et il a été complètement conquis.
Quand il a eu à faire le livre , ce n’était plus vraiment les x-men mais il restait Cyclope et c’était celui qui comptait, aussi loin qu’il était concerné.

Il a attendu avec impatience la sortie de giant size x-men 1 et l’a trouvé très bon.
Même s’il a toujours détesté ‘’Legion of super heros ‘’de Dave Cockrum , il aimait beaucoup ce que Cockrum dessinait.
Len Wein était un de ces écrivains préférés.

Byrne a fait ses premiers dessins avec les X-Men dans Marvel Team Up 53 où les x-men revenaient d'une mission dans le Nouveau Mexique avec l' Araignée.
Après Marvel Team Up # 53 , il a dessiné les x-men dans Iron Fist #15.
Byrne et Claremont étaient créateurs réguliers de la série Iron Fist.
Le dernier numéro a servi d' essai pour les x-men .
Deux mois après ,il a commencé sur X men #108.
Le livre uncanny x-men commençait à se vendre bien et venait d'être publié mensuellement mais Dave Cockrum ne pouvait pas tenir le rythme. Donc Archie Goodwin ,l'éditeur en chef , qui aimait ce que faisait la paire Byrne et Austin sur Starlord leur a proposé les x-men.

Il a du dessiner des personnages qu’il n’avait jamais fait auparavant et qu’il n’aimait pas , comme la garde impériale, largement basée sur Legion of super heros.
Il se souvient d’une dessin sur deux pages avec les personnages qui regardaient un cristal géant.
Pour ce premier travail sur les x men , il devait les dessiner de dos.

Au moment de John Byrne , les x men ne se vendaient pas si bien et étaient à une marche d’être supprimés.
Ils vendaient de 103 000 à 107 000 copies avec un hit à 175 000 copies avec le numéro de la mort du Phénix.
En dessous de 100 000 copies, le titre était supprimé.
Le titre n’avait pas beaucoup d’audience contrairement à ce que l’on croit aujourd’hui mais ceux qui le lisaient l’aimaient beaucoup.

Alpha Flight:
Dans x-men 109, weapon alpha est introduit , qui changera de nom plus tard en vindicator puis en guardian.
John Byrne a dessiné les membres de alpha flight.
Dave Cockrum a eu l’idée que le gouvernement voulait récupérer un homme , Wolverine, qui leur a coûté six, millions de dollars et qu’ils enverraient quelqu’un pour cela.
Claremont en a parlait à Byrne qui lui a présenté un personnage appelé Guardian à l’origine.
Le nom de Guardian vient d’une ligne du chant national canadien : ‘’we stand on guard for thee’’.
Mais Jim Shooter a dit qu’ils ne pouvaient pas utiliser le nom de Guardian car il y avait déjà ‘’ the guardians of the galaxy’’.
Donc Claremont l’a appelé alpha weapon à sa première apparition puis plus tard vindicator du nom d’un avion.
Quand Alpha flight a eu son propre livre, Byrne a décidé de ne plus l’ appeler vindicator.
Le Canada n’ a rien à revendiquer ( vindicate en anglais).
Guardian fait des partie des personnages que Byrne a créé dans sa propre ligne de comics , quand il a commencé à vouloir devenir pro.
Il avait fait aussi un personnage appelé Phénix, Sasquatch , Chinook qui deviendra plus tard Shaman et Snowbird.
Snowbird était née dans une bande dessinée humoristique qu’il avait fait au collège.
Elle a changé avec le temps quand elle est devenue une super héroïne.
Quand il a été décidé que Alpha flight apparaîtra dans x men, il a rajouté Nortstar et Aurora pour contrer Diablo.
Si Diablo pouvait se téléporter , il fallait quelqu’un qui soit rapide.
Byrne n’a jamais eu vraiment l’intention que alpha flight ait leur propre livre.
Dans son esprit, ils existaient comme personnages qui pouvaient se battre avec les x-men.
C’était là toute la profondeur de leur personnalité.
Quand il a lancé Alpha flight , il a passé beaucoup de temps pour les rendre en trois dimensions.
C’est ainsi que Northstar est devenu gay.
Byrne cherchait juste des choses qui pouvaient en faire des personnages intéressants.

Il n’ a pas dessiné les couvertures des x-men jusqu’au numéro 113 parce que Jim Shooter pensait qu’il n’était pas assez bon pour le faire.
Mais même là , il avait un croquis à suivre que lui avait envoyé Marvel.
Sur le croquis du x men 114 , les x men lui semblaient avoir la taille de fourmi par rapport au grand volcan.
Donc ils les a dessinés plus grands.
Cela n’a pas plu à Jim Shooter qui lui a demandé de redessiner en tenant compte du croquis.

Pour John Byrne , Magnéto n’est pas un garçon gentil , ni un combattant de la liberté.
C’est le type de personne qui active des bombes pour couvrir sa fuite.
Pour John Byrne, Chris Claremont a développé son nouvelle approche de Magnéto car il n’ a pas été autorisé à utiliser Fatalis .
Il a utilisé une fois Fatalis et a fait une série de choses qui n’ont pas plus à l’éditorial des Fantastiques.
Il a été décidé par la suite d’empêcher Claremont d’utiliser une nouvelle fois Fatalis.
Donc Claremont a tourné Magnéto en Fatalis.

Byrne a eu en tête Raquel Welsh , très jeune quand il a dessiné Jean Grey.
Il se souvient d’avoir vu des photos d’elle dans des magazines et de se dire que c’était elle Jean Grey.
De même quand il a vu Halle Berry la première fois, il s’était dit que c’était elle Tornade , sauf pour les cheveux.

Il est très admiratif du travail de Neil Adams sur les x-men.
Il se souvient du premier épisode de Neil Adams (uncanny x men #56) et de sa première page.
Cela l’a sidéré et il a essayé de dessiner comme cela le reste de sa vie.

L’idée du personnage de Arcade vient en grande partie de Chris Claremont qui s’est basé sur l’acteur Malcom Mac Dowell dans orange mécanique.
Byrne a juste rajouté les chaussures.

Byrne n’a pas créé Dazzler qui est apparue dans x men #130.

le Hurleur:
Byrne a toujours pensé que le personnage n'était pas à sa place dans les x-men même s'il aimait sa personnalité.
Il a fait ce qu'il a pu pour s'en débarasser et finalement il y a réussi.
Il était le plus vieux ,le plus sage ce qui n'était pas nécessaire parce qu'il y avait Xavier .
Son pouvoir s'exercait à une longue distance , ce qui n'était pas nécessaire parce qu'il y avait Cyclope.
Son costume a perdu ses points remarquables dès que Phénix est apparu avec ses cheveux roux et son costume jaune-vert .
Après avoir écrit avec Claremont le dernier numéro uxm#129 avec le Hurleur , Byrne s'est aperçu cinq ou six numéros après que le super héros n' y était plus et cela ne lui a pas manqué.

Kitty Pryde :
Il a créé kitty Pryde dans sa forme originale.
Claremont l’a écrite assez différente de ce qu’il voulait qu’elle soit.
Byrne voulait qu’elle soit normale en dehors de ses pouvoirs et Claremont en a fait une génie.
Au début Kitty Pryde était créé pour intégrer une nouvelle équipe , à la suite d’une discussion avec Jim Shooter.
La présentation habituelle des x men en haut du numéro disait :Cyclope, Diablo et Tornade , étudiants de Charles Xavier, mutants , craints et haïs par le monde qu’ils ont juré de défendre.
Byrne et Claremont préféraient : ‘’ craints et haïs par le monde qu’ils ont juré de défendre.’’
Mais Shooter ne le voulait pas car la chose importante était que les x-men étaient une école et des élèves de Xavier.
Byrne lui a fait remarquer que Stan Lee et Jack Kirby seraient en désaccord avec lui parce que les x-men ont eu leur diplôme dans uncanny x men #9 et leurs propres costumes.
Ils se sont débarrassés de l’école.
Alors Jim Shooter a dit que cela devait rester une école et qu’il voulait voir les x men avoir des blâmes et des devoirs à faire à la maison.
Byrne a pensé que Wolverine réagirait mal aux blâmes
Alors il a lancé l’idée d’une seconde équipe qui porteraient les uniformes originaux d’école.
L’équipe courante , les nouveaux x men, seraient comme des professeurs.
Kitty aurait été la première des nouveaux étudiants.
Byrne et Claremont ont travaillé mais Shooter leur a dit qu’ils n’allaient pas faire cela , que c’était la légion des x men remplaçants et qu’ils devaient en faire des étudiants .
Kitty était en place et ils ont continué avec.
Cela n’a pas été plus loin avant que Chris Claremont ne fasse les nouveaux mutants.


Wolverine:
Byrne consière que sa plus grande contribution dans le personnage est de l'avoir conservé .
Claremont et Cockrum envisageaient de s'en débarasser.
Le x man de Byrne favori est wolverine.
Quand Byrne est evnu sur les x-men ,il était très remonté contre Diablo parce qu'il sentait que cockrum le mettait trop en lumière.
Quand Dave Cochrum s’occupait du titre , il y avait une plaisanterie autour du bureau qui a du être appelée : Diablo en vedette, avec les x men.’’.
Byrne a changé cela en ‘’ Wolverine, en vedette avec les x men ‘’.
Wolverine était relégué au second plan et avait un sale caractère au début avec Cockrum.
Avec Byrne, au fur et à mesure, il est devenu plus sympathique et plus complexe.
Byrne élevé au Canada a fait preuve de loyauté envers son compatriote de comic.
Il lui a donné le prénom de Logan d' après le nom de la plus grande montagne au Canada : Mount Logan.
Avec Byrne , le x-man a échangé les couleurs de son costume bleu jaune pour le marron.
Il a fait un dessin de Wolverine sans son masque.
Au moment où il l’a fait , il n’avait jamais été montré sans son masque.
Byrne a envoyé son dessin à Claremont qui lui a dit que Cockrum en avait fait déjà un.
Alors il l’a utilisé plus tard pour la face de dents de sabre.
Contrairement à Wein , il pense que Wolverine ne se retient pas dans ses actes.
Il pense à une scène qui le définit et que lui ne fera jamais :
Un dimanche matin, Wolverine déjeune tranquillement .
Kitty arrive au mauvais moment et lui dit face de poil.
Alors Wolverine l'éventre sans même y penser et continue de déjeuner.
C'est le portrait d'un tueur maniaque.
Wolverine est une bombe prête à exploser.
Byrne a imaginé une back story pour wolverine.
Son père était dents de sabre et sa mère, une native canadienne.
Wolverine aurait vécu la plupart de sa vie dans la montagne , à l’état sauvage , jusqu’à ce qu’il soit trouvé par James Hudson.

Phénix :
Le personnage qui s'est transformé le plus sous la main de Byrne est celui de Jean Grey en Phénix.
En tant que Marvel Girl , elle sous-utilisait tristement ses pouvoirs télépathiques et télékinésiques, ce qui faisait d'elle un personnage de second plan.
L' évolution de ses pouvoirs s'est accompagnée de celui de sa personnalité.


Le démon dans x men 143 est un hommage à alien .
L’histoire n’est pas la même , seule la fin est similaire (Kitty utilise l’avion pour tuer le démon).

Byrne a fait l’intrigue de days of the future past (uncanny x-men #141-142) qui fait plus qu'introduire Rachel Summers , héritière de la force Phénix.
Avec la saga de la mort du phénix, c'est une des histoires des x-men les plus importantes.
Byrne.voulait faire une histoire avec sentinelles mais pas Claremont qui les trouvaient faibles au combat.
Par magie , l’histoire lui est venue d’un bloc.
Quatre ou cinq ans après que l’histoire a été publiée , Byrne a vécu à Chicago.
Sur une chaîne locale passait le programme de science fiction appelé Doctor Who avec l’épisode de ‘’the day of the daleks’’.
Il s’est rendu compte que c’était la base de l’histoire de the days of the future.
Le sujet de the day of the daleks :
des rebelles d’une Terre future conquis par les daleks retournent au vingtième siècle pour changer le cours des événements.
Il avait déjà vu l’émission quand il vivait à Londres et à Ontario (Canada) en 1975.
Heureusement parce que c'était les x-men et pas des hommes volant dans une cabine téléphonique ,il y avait assez de différences entre les deux pour ne pas être poursuivi en justice mais l'histoire de base est exactement la même.
Depuis il se méfie d’une histoire qui lui vient en bloc.

Byrne et Chris Claremont se sont souvent disputés.
Selon Byrne, c’est souvent à cause de Claremont qui n’a lu que le travail de Neil Adams et Roy Thomas.
Il disait ‘’ faisons ceci et cela’’ et Byrne lui répondait qu’il ne pouvait le faire.
Alors il proposait les origines de Cyclope et Byrne lui répondait que c’était déjà fait.
Claremont a fait une partie du travail qu’il voulait faire dans d’autres livres que Byrne ne pouvait pas contrôler.
C’est ainsi que l’histoire qui revient en arrière avec Jean Grey est devenue très différente de ce qui était dans le premier numéro.

Byrne et Claremont étaient de plus en plus divisés sur les personnages , ce qu’ils étaient , ce qu’ils faisaient et ce qu’ils disaient.
Louise Simonson est devenue entre temps l’éditrice et elle était très proche de Chris Claremont.
Soudainement Byrne n’a plus eu de pouvoir.
Il a commencé à développé ses argh moments , c’est à dire à quelle profondeur peut-il fouiller dans un numéro avant qu’il heurte quelque chose qui lui fait dire argh.
Il se souvient très bien du numéro x men #140 où Colossus arrache un arbre avec une chaîne.
La façon dont Claremont l’a écrite lui a fait dire argh.
Byrne s’est dit alors que c’était l’heure de s’en aller.
La version des personnages de Claremont était toujours celle imprimée , sans tenir compte des reflexions de Byrne.
Si Byrne n’aimait pas ce que faisait Claremont, cela signifiait pour lui qu’il n’aimait pas les personnages.
Il a appelé Louise Simonson pour lui dire qu’il ne pouvait plus faire ce que voulait Claremont.
Il devait continuer sur deux numéros mais il a préféré s’en aller.
Il est parti sur fantastic four.
Bill Sienkiewicz devait le dessiner à l’origine mais il a préféré faire Moon knight.
Ainsi Byrne s’est trouvé à être le dessinateur et l’écrivain de la série .
C’était aussi une façon pour lui de voir s’il pouvait connaître le succès en dehors des x men .
Même si les x men ne se vendaient pas particulièrement bien, Claremont et Byrne étaient devenus un phénomène de passionnés.
Avec Byrne, les ventes des fantastic four sont passées de 190 000 à 250 000 copie à la fin .


Après que Claremont soit parti , Byrne est revenu en tant que écrivain sur x men et uncanny x men .
Il a écrit moins dix scenarii sur les deux et a introduit le x-man Bishop.
Interview de Byrne au sujet de la reprise des x-men :
http://i166.photobucket.com/albums/u96/eureka282/z1-2.jpg
http://i166.photobucket.com/albums/u96/eureka282/z3-3.jpg
http://i166.photobucket.com/albums/u96/eureka282/z2-3.jpg

While Portacio(pour Uncanny x men) et Jim Lee ( x men) lui envoyaient l’intrigue et trois pages de dessin chacun.
Il écrivait tout de suite les scripts et les faxait à Tom Orzechowski pour qu’il fasse le lettrage.
Après il recevait une autre page qui n’était pas assorti aux trois autres parce que les dessinateur était parti dans une digression.
Les deux dessinateurs le faisaient tous les deux.
Byrne devait réécrire constamment.
C’était devenu un cauchemar et il y passait ses fins de semaines.
Il en parlé à Bob Harras pour que cela change.
Bob Harras lui a répondu qu’ils allaient s’en occuper.
Deux semaines plus tard, Terry Austin l’appelle.
Il lui apprend que Scott Lobdell va écrire les x men .
A un barbecue, un ami de Scott Lobdell était là et lui a dit qu’il venait juste d’avoir une assignation pour les x-men.
C’est ainsi que Byrne a découvert la façon dont ils allaient s’occuper de cela.

Dans son implication dans la création de facteur x ,il a rappelé à Kurt Busiek l’idée que la réelle Jean Grey gisait dans un cocon au fond de Jamaïca Bay et que Phénix n’était pas réellement Jean Grey.
Cela autorisait le retour de Jean Grey dans facteur x.

Production x men:

Uncanny x men : 108,109,111-143,273,281-285;288
phoenix : the untold story
x men (1991) : 4,5
x men hidden years : 1-22

site de Byrne:
http://www.byrnerobotics.com/

sources :
comics creators on x-men
wizard x-men turn thirty
spécial strange 85


Dernière édition par eureka le Dim 28 Avr - 4:59, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 24 Déc - 1:40

Louise Simonson




Louise Jones est née le 26 septembre 1946 à Atlanta.
Elle a été éditrice des x-men .
Elle a travaillé de façon proche avec Chris Claremont .
Elle a créé power pack et a écrit des numéros sur les nouveaux mutants et facteur x.
De l'avis de Claremont , elle a autant de mérite dans la célébrité des x-men que Byrne, Cockrum ou lui.
Beaucoup considèrent les années Claremont/Simonson comme l' âge d'or des x-men.
Elle savait trier les bonnes idées et les rebuts et comment les affiner.
Le focus qui a donné l'impulsion qui subsite encore aujourd'hui est né de la synergie entre eux quatre.


Elle ne sait pas pourquoi elle a été choisie comme éditrice des x men.
Une possibilité était que Claremont était considéré comme quelqu’un avec qui il était difficile de travailler .
Pourtant , au contraire elle a eu plaisir à travailler avec lui.
Le plus dur consistait à trouver à Claremont un nouveau dessinateur convenable.
Elle se souvient que quelques fois quand il avait fini son histoire , il venait dans son bureau et lui disait que ''ça y est , je suis à court d'idées''.
Alors elle devait parcourir tous les fils d'intrigue qu'il avait abandonné l'année précédente ou l'année encore avant.
Les conflits entre Claremont et Byrne ont pu rendre aussi les autres éditeurs inconfortables.
Peut-être aussi que les gens de Marvel ne prenaient pas le titre sérieusement et c’est pour cela qu’ils lui ont donné.
Stan Lee et Jack Kirby devaient le considérer comme seconde importance.
Ils avaient tant à faire qu’ils devaient choisir où concentrer leurs énergies.
Les thèmes des X men sont proches de Stan Lee mais pas de Jack Kirby.
Un des thèmes est l’aliénation : être quelqu’un différent du reste du monde.
L’holocauste a du avoir un grand impact sur la sensibilité de Stan Lee .
Stan Lee avait besoin de raconter des histoires pour dire des choses qui lui étaient importantes.
Il déguisait cela avec les mutants.
Simonson pense que le titre est un testament que peut faire la bonne équipe créatrice, comme Walter Simonson sur Thor ou Franck Miller sur Daredevil.
Ce ne sont pas des livres frontières comme the Avengers, Fantastic four ou spider man.
Louise Simonson était bonne sur les mutants.
Elle n’était pas autorisée sur les comics top de Marvel , ce qui était probablement bien considérant sa sensibilité.


Quand Byrne est parti , Louise Simonson avait l’impression d’avoir cassé le joyau qu’on lui avait donné.
Elle avait autorisé Byrne à s’en aller.
Elle était malheureuse de la séparation des deux créateurs mais elle était inévitable.

Chris Claremont n’était pas content de faire un second titre x men.
Il pensait que cela diluait l’intensité de l’action.
Il aimait son livre et ses personnages comme s’ils étaient des vraies personnes.
Il voulait le meilleur pour eux.
C’ est pour cela qu’il a créé les nouveaux mutants , ce qui lui a permis de préserver l’intégrité des x men et de donner satisfaction à Jim Shooter.
Shooter a décidé que le premier numéro des nouveaux mutants serait un marvel graphic novel alors qu'il était à moitiè dessiné et que ce n'était pas prévu au départ.
Quelqu'un ne lui a pas ramené son marvel graphic novel alors qu'il était supposé.
Donc The new mutants allait être un marvel graphic novel parce qu'ils avaient besoin quelque chose pour entrer dans le créneau de publication.
Ni Claremont , ni Simonson n'étaient contents de cela car le marvel graphic novel nécessitait une plus grande histoire.
L'équipe n'avait pas le choix : elle devait rajouter dix pages à l'histoire et la donner à l'éditeur trois semaines plus tôt.
Cela a créé un conflit de programmation avec l 'artiste Bob Mac Leod.
Le dessinateur allait se marier et passer sa lune de miel au milieu de tout cela.
Alors Simonson a rappelé Jim Shooter que Bob Mac Leod n'allait pas être capable d'encrer dans les temps donnés et que ce n' était pas juste parce qu' elle lui dit qu'il pouvait le faire .
Alors Jim Shoter a accepté.
Bob Mac Leod a encré quand il est revenu de sa lune de miel.
Le livre a raté le créneau de publication de deux semaines .
Simonson a été sur la liste noire de Jim Shooter pendant un an et un an et demi après cela.
Mais elle a toujours respecté toujours ses engagements vers les créateurs.



Quand elle a appris qu’ils allaient faire facteur x , elle a pensé à Chris Claremont.
Elle l’a eu au téléphone , il était bouleversé.
Il pensait qu’ils n’allaient pas faire cela , que c’était juste une rumeur.
Louise Simonson ne pouvait pas croire que Jim Shooter ferait un livre sur les x men sans impliquer Chris Claremont.
Elle était écœurée , elle a pensé que ce n’était pas juste.
Elle s’identifiait alors aux créateurs et elle s’opposait à penser les x men comme une propriété commerciale.
Elle était désolée pour Chris Claremont sachant ce qui signifiait pour lui les personnages.


Elle a quitté les x men pour avoir du temps pour travailler en indépendance.
Elle voulait créer quelque chose de nouveau.
Elle a eu l’idée d’une histoire de quatre petits enfants devenus super héros,Power pack.
Elle en a parlé à Jim Shooter qui lui a dit d’écrire un plan général.
Elle lui a montré l’intrigue du premier numéro , les grandes lignes pour les quatre numéros suivants et les dessins des enfants de June Birgman.
Jim Shooter a aimé cela immédiatement et il approuvé non par pour une mini série mais pour une série régulière.

Elle a commencé sa carrière éditoriale sous le nom de Louise Jones.
Elle a pris son nom de Louise Simonson quand elle est devenue écrivain car si cela ne marchait pas, elle pourrait retourner comme éditrice sans que son nom de Louise Jones soit salie .
C’est une explication à demi sérieuse donnée par elle-même.


Bob Layton écrivait le titre facteur x et Bob Harras a demandé à Louise Simonson de faire un numéro de remplacement au cas où Layton n’aurait pas fait son intrigue à temps.
Finalement cela n’a pas été le cas et l’intrigue préparée par Louise Simonson n’ a servi à rien.
Quelques numéros plus tard, Layton a décidé de partir de facteur x.
Bob Harras lui a demandé de prendre la suite car il a aimé son intrigue de remplacement et parce qu’elle était amie avec Chris Claremont.
Elle a été rejointe peu de temps après par son mari dessinateur Walter Simonson .
Ensemble ils ont adapté les x-men originaux aux années 1990.
Ils les ont fait moins innoccents et plus durs car les temps changent.
Le personnage qui a le plus changé est Angel .
Ce dernier a eu ses ailes harponnées dans le cross over mutant massacre.
Cela a permis d’augmenter ses pouvoirs afin de soutenir la comparaison avec ceux des autres personnages.

Ann Noccenti , éditeur, a demandé à Louise Simonson de faire un numéro de remplacement pour les nouveaux mutants pour aider Chris Claremont à rattraper ses retards.
Chris Claremont écrivait aussi Excalibur à ce moment là.
Quelques numéros plus tard, Ann Nocenti a demandé à Louise simonson de faire six mois sur New Mutants car Chris Claremont était complètement occupé.
Ann Nocenti a eu beaucoup de lettres disant que les personnages étaient trop vieux et matures et elle les voulait plus jeunes.
Louise Simonson a sans doute été prise parce qu’elle avait fait Power Pack, une équipe de jeunes enfants.

Chris Claremont a demandé à Paul Smith de dessiner une allée où sont réunis les morlocks.
Paul Smith y a du dessiner des milliers de mutants, plus qu’en avait demandé Chris Claremont.
Chris Claremont a trouvé qu’il y avait trop de mutants et a décidé qu’il y aurait un massacre de mutants.
Il a imaginé une histoire , qu’a aimée Louise Simonson.
Elle a pensé que deux numéros de x men n’étaient pas suffisants pour la relater.
Elle a pensé en faire un grand événement se déroulant à new York et le lier avec Factor X et Power Pack.


Louise Simonson a créé Apocalypse.
Il a été dessiné à la page finale de x factor # 5 à la place du Hibou , originalement prévu.
Louise Simonson a pensé que l’adversaire de Daredevil n’avait pas la stature d’un ennemi majeur pour l’équipe de facteur x.


Louise Simonson a trouvé le personnage et la motivation de Cable.
Rob Liefeld l’a dessiné.
Le dessin original devait être pour Stryfe mais Bob Harras a pensé que ce serait mieux pour Cable.
Louise Simonson avait pensé à l’appeler Commander X mais elle a accepté le nom de Cable donné par Rob Liefeld.
Bob Harras voulait un adulte comme chef parce que Xavier était parti.
Louise Simonson avait pensé que les nouveaux mutants seraient très bien sans adulte autour.
Elle a donc imaginé un personnage qui soit sur le terrain au contraire de Xavier, qui traite ses enfants comme des soldats et est prêt à les envoyer à la mort si nécessaire.

Son mutant favori a été toujours celui qu’elle a torturé le plus.
Elle a empilé des malheurs sur le personnage pris en cible pour voir combien il est fort et combien il est vaillant devant l’adversité.
Après elle se déplace sur un autre personnage et elle le torture.
Elle a tué ceux qu’elle aimait le plus , du moins au second lieu.
Illyana était un de ses personnages favoris et n’est finalement pas morte aussi loin que Simonson était impliquée.
Durant Inferno, Illyana est retournée et restée dans les limbes.
Louise Simonson est partie du titre peu de temps après et personne n’a fait quelque chose avec cela.
Elle n’a pas tué Illyana mais elle s’en est débarrassée.

Cypher avait le virus transmode et ne pouvait pas être tué.
Il pouvait revenir sous une autre forme : une forme Warlock.
Aussi le tuer n’était pas si difficile.
Elle n’ a jamais tué un personnage si elle ne savait pas comment le faire revenir.
Cypher était un personnage difficile à dessiner et à écrire.
Ses pouvoirs étaient mentaux.
Il pouvait traduire des langues (étrangères), ce qui impliquait que pour qu'il puisse utiliser ses pouvoirs, il fallait trouver une ruse à chaque épisode pour qu'il ait quelque chose à traduire, et ça devenait répétitif au bout d'un moment.
Il y avait beaucoup de raisons pour le tuer.
Les dessinateurs haïssaient Cypher parce qu'il ne faisait rien : il était juste là et se cachait derrière un arbre durant le combat.
La seule fois où il ne l'a pas fait , il s'est fait tuer .
Chaque dessinateur qui était sur Cypher a dit :" Ne pouvons -nous pas le tuer ? "
Simonson prend à sa charge toute la responsabilité de la mort de Cypher.
Mais elle accuse le dessinateur Bret Blevins d'être complice avant le fait.
Il n'aimait pas Cypher et il était content de le voir partir.

Le numéro de la mort de Cypher est le favori de Louise Simonson et Bret Blevin .
Il est mort héroïquement en sauvant Rahne dans la chute des mutants.
Warlock porte le corps de Cypher.
Il essaie de le convaincre de prendre de l’énergie pour revivre.
Cette mort a été une grande incompréhension parce que c’était à la fois tragique et amusant et que beaucoup de gens ne l’ont pas compris.

Louise Simonson n'aimait pas travailler avec Rob Liefeld.
Elle a mis six mois à découvrir qu'il n'était pas du tout intéressé dans les histoires.
Il voulait juste faire ce qu'il voulait faire , c'est à dire dessiner des gens posant dans leurs costumes pour être très vendeur.
La tension entre Louise Simonson , Rob Liefeld et l'éditeur Bob Harras augmentait et devenait intenable.
Rob Liefeld n'était pas content des histoires écrites par Simonson et a demandé quelqu'un d'autre.
Même si Simonson n'a pas été viré ,elle a été poussée dehors des deux mains de Bob Harras qui cherchait à rendre heureux Rob Liefeld.
Mais ça n'a pas suffi car Rob Liefeld a décidé de quitter le titre X-Force que Marvel avait créé pour lui pour s'établir à son propre compte avec Image.
Simonson n'en veut pas à Rob Liefeld car tous les indépendants sont avides et attrappent ce qu' ils peuvent.
Elle en veut à Bob Harras de ne pas vouloir prendre de décision comme celui de la virer.
Il changeait l 'intrigue et l'imputait aux artistes.
Il changeait les dialogues et disait :'' je suis désolé , je t'ai appelée mais tu n'étais pas à la maison''.
Il changeait une partie des dialogues mais pas l'autre si bien que les choses n'avaient pas de sens .
C' était sa façon de faire savoir qu'il souhaitait qu 'une personne s 'en aille.
Simonson a compris les allusions .
Elle est partie travailler chez DC pour Superman.


Production mutants:
Havok and wolverine #1-4
Marvel Team Up #150
New mutants #55-80 ; 82-91,93-97 , annual 4-6
X factor #6-46,48-54,56-64,annual 3, annual 5
Power Pack: 1-40


sources :
wizard x men turn thirty
comics creators on x-men


Dernière édition par eureka le Lun 22 Avr - 0:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Mar 2 Sep - 3:30

PAUL SMITH

Merci à Thorn pour les photos.






Même s’il n’est resté que moins d’un an, le passage de Paul Smith sur Uncanny X-Men est resté inoubliable pour les fans.
Avec lui , Malicia a un nouveau look et rejoint les X-Men.
Tornade devient punk.
Kitty gagne Lockheed.

Il a commencé sa carrière de dessinateur en travaillant pour Ralph Bakshi en 1978 sur l’adaptation animée de ‘’The Lord of the Rings’’.
Il a fait plusieurs essais sans succès pour rentrer chez Marvel que ce soit Marvel Comics ou Marvel Animation.
Heureusement pour lui, il avait une bonne amie Christy Max .
Cette dernière a fait un voyage à New York pour obtenir un travail en tant qu’écrivain.
Sans qu’il en ait connaissance, à chaque fin d’interview, elle proposait de regarder un petit portfolio des dessins de Paul Smith.
Al Milgrom a fini par accrocher .
En 1980 Paul Smith a commencé à écrire sur Daredevil dans Marvel Fanfare #1 puis sur les X-Men dans Marvel Fanfare # 4 .
Il est nommé dessinateur régulier de Doctor Strange à partir du numéro 56.
Il quitte le titre pour remplacer Dave Cockrum dans Uncanny X-Men à partir #165 qui était alors la revue qui se vendait le plus aux Etats-Unis.
Il n’était pas le premier choix.
Il était au tout début de sa carrière de dessinateur dans les comics.
A l’époque ,personne ne savait ce que signifiaient les royalties et beaucoup hésitait à dessiner un livre avec cinquante personnages principaux .
Paul Smith voulait faire Spider –Man , Conan ou Doctor Strange ou Howard the duck plutôt que les X-Men.
Il a accepté car il voulait se faire un nom et il ne devait rester qu’un an sur le titre.
Mais quand Uncanny X-Men #175 est sorti, il lui a semblé logique d’arrêter.
Il est retourné sur Doctor Strange.
Le problème qu’il a eu avec Claremont est le même qu’il a eu par lui avec les autres écrivains : ce qu’ils appellent une page , lui appelle deux page et demi.
John Smith se demandait toujours comment il allait faire pour entrer toute cette matière.
Il a commencé avec son propre style dans Uncanny x-men #168.
Il s’est libéré : il savait que quoiqu’il ferait , il serait toujours comparer à John Byrne et Dave Cockrum.
Son rendu des personnages est réaliste, très lisse et raffiné avec un minimum de lignes.
Chaque mouvement est fluide
Cyclope est son x-man préféré : sans lui on n’a pas les x-men , juste un tas de mutants.
Quand Claremont a guidé Paul Smith sur Malicia , il voulait qu’elle ait l’air de 16 ans.
Le dessinateur a compris 60 ans.
L‘ héroïne paraissait en effet avoir 40 ans ou plus avec sa mèche blanche comme celle qu’a Monsieur Fantastique.
Paul Smith s’est débarrassé des raies blanches , si bien qu’il en est resté qu’une.
Les auteurs se sont disputés sur son emplacement.
Claremont ne voulait pas qu’elle descende au milieu de la tête , comme la moufette.
Paul Smith a aussi redéfini le look de Tornade.
Claremont voulait que son aspect physique reflète la modification de son caractère : plus dure ,plus sauvage.
Pour Paul Smith , le choix de la coiffure iroquoise (parue dans Uncanny x-men #172) était une mauvaise blague qui est allée trop loin .
Il savait qu’ils voulaient couper ses cheveux.
Donc il a fait de nombreux croquis de tête avec des styles de coiffure variés.
Pour plaisanter , il en a fait une à l’iroquoise.
Louise Simonson a regardé ça .
Elle a dit que comme de toutes les façons , ils seraient pendus quoiqu’ils fassent. Alors allons commettre le crime.
Paul Smith a continué avec la coupe iroquoise.
Il est allé à un style plus flottant , comme celui de Wendy O. Williams.
Il a donné des vêtements en cuir au personnage.
Dave Cockrum n’a pas apprécié le nouveau look de Tornade.

Paul Smith est content en 2008 de ne pas avoir été oublié.
Il admet qu’un temps , il était plein de ressentiment à l’égard des gens qui ne pouvaient pas séparer les X-men de son nom.
Il était toujours Paul X-Men Smith.


Productions X-Men :
Marvel Fanfare #4
Uncanny X-Men 165 à 175 , à l’exception du numéro 171 dessiné par Walt Simonson,
Uncanny X-Men #278
mini série X-Men /Alpha Flight en 1985-1986
X-Factor 43 à 49 (pas 47)
Kitty Pryde : shadow and flame

Sources :
Back issue #29
Uncanny x-men # 500 : marvel spotlight
back issue 8


Dernière édition par eureka le Mer 15 Juin - 4:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Sam 6 Sep - 20:27

GRANT MORRISON




Grant Morrison est né le 31 janvier 1960 à Glasgow.
Ecrivain ,sa période sur les x-men a été un succés.


L’avènement de l’équipe créatrice de Grant Morrison (écrivain) et de Franck Quitely (dessinateur) a conduit à plus qu’un changement de nom pour les x-men.
La couverture de x-men #114 au début de la série écrite par Morrison dépeint l’équipe dans des costumes noirs et en cuir, faisant écho aux films x-men.
Les innovations ne s’arrêtent pas là.
La première histoire pose l’extinction de la race humaine à cause du développement du gène mutant et donne aux personnages des mutations secondaires.
Par exemple, Emma Frost peut avoir la dureté du diamant et le Fauve ressemble plus à un animal.
Morrison a redéfinit l’histoire de Wolverine en déclarant que X n’est pas une lettre mais un chiffre (dix) et a introduit Weapon XIII (arme 13).
La série mélange des personnages classiques (Phénix , sentinels, shi’ar ) à des jeunes nouveaux mutants (les filles Stepford Cuckoos , le génie drogué Quentin Quire) et des nouveaux vilains (Cassandra Nova, John sublime).
La marque de fabrique de Morrison mêle innovation et classicisme.
Le titre reçoit les acclamations du public et des critiques.
Les ventes sont portées vers des nouveaux sommets.


Grant Morrison se souvient du dernier épisode fait par Neal Adams.
On y découvre que le personnage avec les cheveux blancs était Magnéto.
Quand il lance un livre , Grant Morrison veut créer un moment de surprise comme celui de Neal Adams où on réalise à la fin que le personnage qu‘on connaît tout le long est en réalité un vilain.
Avec X-Men #108 (le cristal de M'Kraan) , il est devenu fan des x-men.
Son dernier numéro acheté était X-Men #143 celui où Kitty combat un N’Garai.
Après le départ du titre de Byrne, Morrison n’ a beaucoup vu de X-Men avant qu’il ne commence à les écrire.

Joe Quesada l’ a appelé pour savoir s’il voulait faire ultimate x-men.
Mais Morrison n’était pas vraiment intéressé et il a suggéré d’appeler Mark Millar qui a accepté.
Morrisson a du être jaloux parce qu’il a décidé qu’il voulait vraiment faire les x-men après tout.
Plus tard Joe Quesada l’a appelé pour savoir s’il voulait faire les x-men ou spider –man.
Grant Morrison a pris les x-men.

Pour préparer son travail , il a lu beaucoup sur la science en pointe et récente en matière de génétique et de mutation.
Il a voulu être au courant des dernières théories sur ce que serait l’esprit humain à la prochaine évolution.

Il a établi des voix individuels des x-men dans sa tête.
Cyclope est sa version quand il avait dix sept ans et qu’il marchait dans la ville en regardant ses chaussures.
Emma Frost une partie de lui quand il est cruel , amusant et spirituel.
Jean est hautaine , légèrement fêlé et excentrique.
Hank est comme un grand garçon qui vient aux conventions de comics , qui est très intelligent mais se sent piégé dans son propre corps.
Les personnages sont soit des personnes qui l’a rencontrés ou qu’il connaît.

Les x-men sont pour lui nos enfants , ils représentent la nouvelle génération.
La prochaine génération effraie toujours la précédente parce que nos enfants sont nos remplaçants.
Nous allons mourir et eux continuent.
Les x-men sont les enfants qui vont changer le monde.
C’est pourquoi ils sont craints et haïs par le monde qui veut les stopper.
Morrison les a lancés sous cette angle : enfants contre adultes.

Cyclope est définitivement son personnage favori.
Il est comme lui , un grand jeune homme un peu honteux avec des cheveux noirs.
Les filles l’aimaient mais lui ne savaient pas comment s’en occuper.
Grant Morrison a senti que le personnage de Cyclope comprendrait l’enfant psychotique qui vivait à l’intérieur de lui.
Il a vu beaucoup de profondeur en lui.
Il est toujours surpris quand le gens disent que Cyclope n’a pas de caractère , qu’il est juste un boy scoot , un chef d’équipe.
Il a toujours pensé qu’il était plus complexe.
Il y a beaucoup de choses sous la surface mais il n’en parle pas.
C’était très intéressant pour Morrison parce qu‘on ne voyait jamais ce que Cyclope pensait même si Claremont mettait beaucoup de bulles.
Il était évident que Cyclope était réprimé , retenu comme ses lunettes qui retiennent son énergie.
Morrison a toujours voulu voir ce qui se passerait si Cyclope se lâchait.

Il a structuré les x-men comme une nouvelle avec un début ,un milieu et une fin.
Il voulait que ça bouge.
Il aimait l’idée que les mutants étaient si nombreux qu’ils avaient une culture reconnue et se débrouillaient eux-mêmes.
Il voulait que les mutants admettent ce qu’ils sont et soient fiers d’eux-mêmes.
Il a libéré les x-men pour qu’ils soient eux mêmes.
Il n’ a jamais été content quand Warren attachait ses ailes dans son dos pour les cacher .
Il a introduit comme cent cinquante étudiants à l’école de xavier pour perpétuer la peur qu’inspirent les mutants.
Il voulait que les x-men soient comme une autre nouvelle génération , qu’ils aient leur propre musique ,leurs propres magasins et leurs propre mode .
Il voulait augmenter la tension entre humains et mutants.


Il a lu sur les jumeaux dans la mythologie et les sciences pour faire son personnage de Cassandra Nova.
Il voulait une méchante femme et il a eu l’idée d’une jumelle diablesse de Xavier.
Il a pris beaucoup d’idées dans les soap opéra.

Il a introduit une nouvelle Emma Frost.
Il voulait une vilaine.
Il n’ a jamais pensé à elle , quelqu’un le lui a suggéré.
Il a regardé ses vieux comics et il l’a trouvée bien.
Les gens la haïssaient car elle était infecte.
Il était désolé pour elle.
Il a pensé qu’elle était infecte parce qu’elle n’avait pas imaginé qu’elle serait acceptée.
Elle n’est pas le type de mutant qu’on ait vu avant.
Elle haïssait le professeur et l’école.
Il voulait voir comment l’école pouvait s’en arranger et les changements qu’elle aurait.
Elle a fini par être une personne différente.
Elle avait été une vilaine et maintenant elle essaie d’être une héroïne.
Elle était une femme forte mais en dessous il y avait un noyau émotionnel et personne ne s’en est approché.
Elle avait plus de profondeur et d’éventail que beaucoup d’autres personnages.
Il aimait le fait qu’elle pouvait se battre contre ses propres désirs.
Pour quelqu’un étant née à Boston , il l’a écrite ayant cette sorte d’humour anglais , railleur et spirituel.

Il explique la liaison amoureuse Scott Summers et Emma Frost comme suit :
Jean Grey et Scott Summers se sont éloignés l’un de l’autre.
Le plus grand moment émotionnel était quand Jean et Scott ont manqué de mourir ensemble sur la lune durant la saga du Phénix.
Après la mort de Jean , Scott est allé vers beaucoup d’autres femmes.
Il était très attiré par les femmes mais s’il ne le savait pas.
Depuis qu’il s’est éloigné émotionnellement de Jean parce qu’elle est devenue comme une déesse, il est tombé naturellement dans les bras de quelqu’un plus émotionnellement connecté
qui était Emma Frost.
C’est une sorte d’adultère mais Jean n’était plus sa femme à ce moment là.
L’étincelle entre Jean et Scott était morte et qu’il était temps de donner à Scott quelqu’un d’autre.




Après le 11/09 , il n’a plus utilisé le personnage afghan Dust à cause des attentats.
Le monde est devenu trop sérieux.
Il y a un point où on peut commenter les choses et un point où le monde est devenu trop grand pour les comics.
Ces numéros signifient beaucoup pour certaines personnes qu’il vaut mieux se taire.
Il ne veut pas être responsable pour quiconque reçoive des menaces de mort.
Bizarrement la seule menace de mort qu’il ait reçue provient d’un fan de Jean Grey.

Il a mis des éléments classiques au premier rang appartenant à l’ère Claremont-Byrne comme les sentinels,shi’ar ,astéroïd M.
Il a basé la garde impériale sur la Legion of super heroes , comme les originaux de la garde impériale.
Tout a été fait avant et il essaie de faire une version résumée de cela.
Si on écrit sur les x-men , on doit utiliser certains éléments et y ajouter certaines choses à soi en même temps.

Pendant qu’il écrivait le livre x-men , Chris claremont était sur x-treme x-men.
Chris Claremont était gracieux avec lui, il vérifiait ce que chacun faisait et essayait de l’incorporer dans x-treme x-men.
Grant Morrison jetait beaucoup d’idées en l’air et les laissait en suspend.
Heureusement, Claremont amplifiait ces idées et allait plus en profondeur.
Après la destruction de Genosha, Morrison est passé à autre chose tandis que Claremont s’est occupé des réactions des gens.
Claremont a gardé un œil sur le travail de chacun et il remplissait les trous.

Il a été impressionné par les films x-men.
C’est ce qui l’a décidé à écrire sur eux.
Les fims lui ont fait comprendre les x-men et ont montré en raccourci que faire avec les –men.
Les x-men sont devenus une histoire de science fiction.

Il a tendance à ne pas lire un livre après qu’il ait travaillé dessus.
Il a été trop proche des personnages et il ne veut pas les voir dans les mains de quelqu’un d’autre.
Il ne peut pas juste les regarder.
Il y a peu de chance qu’il revienne sur les x-men.
Il a dit ce qu’il voulait dire et c’était émotionnel pour lui.
Pendant qu’il écrivait les quatre ou cinq derniers numéros , son père était entrain de mourir .
Il a écrit les derniers numéros avec un sentiment d’essai désespéré de trouver espoir dans un monde qui est condamné.
Il a essayé de traiter ses sentiments dans le travail


Production :
New x men : 114-154
New x-men annual 2001



Cross over apocalypse :

Bob Harras est venu avec l’idée de départ que Jubilee se réveille un matin , va au manoir pour déjeuner et découvre que tout a changé.
Aucun des x-man n’est là ou du moins n’est reconnaissable.
C’est comme si elle était entrée dans un nouveau monde.
Bob Harras a appelé Scott Lobdell , Fabian Nicieza est entré dans la discussion.
Ils devaient décider quelle type d’histoire devait avoir lieu pour que les x-men changent complètement.
Ils ont réalisé que la seule possibilité était quelqu’un d’autre que Xavier devrait former les x-men.
Il devrait être tué dans le passé pour en être débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 15 Sep - 19:18

JACK KIRBY



Nous disposons très peu d 'interviews de sa part au sujet des X-Men.
Il est mort en 1994.

Stan Lee a pris Kirby parce que c'était le meilleur.
Il a toujours essayé de lui donner le premier numéro qu'il faisait.
L'idée de la salle des dangers est de lui.
C'était une bonne idée car ils peuvent débuter une histoire avec une scène d'action s'ils en ont besoin.


Kirby revendique comme Stan Lee la création des X-Men (in Comics Feature de 1986 ).
Il les a créés à cause de la peur des radiations à ce moment là.
Il leur a donné leur côté bénéfique.
Il a toujours senti qu'il y a de l' espoir pour la condition humaine.
Il aurait pu faire ça effrayant .
On peut créer des radiations mais on ne sait pas ce qui va se passer.
Il pense qu'il y a une voie possible pour obtenir une paix permanente et qui fait de nous des nouvelles personnes.
C'est ce qu'il a fait avec les X-Men .
Ce sont des jeunes gens qui s'amusaient et qui avaient un enseignant .
Il a pris tout cela de l'époque où il vivait : c'était juste quinze ans après Hiroshima.
En cette période ,ils pensaient d'abord à avoir de l'électricité des centrales nucléaires .
Ils ne savaient pas ce que pouvaient donner les radiations parce qu'ils ont tous vu les effets sur les habitants de Hiroshima.
Les radiations auraient pu les aider comme leur faire du mal .
Tout n'avait pas été exploré à leur propos.

Les créations des x-men comme des Vengeurs et Daredevil sont basés tous sur la création de Jack Kirby avec Joe Simon des Young Allies de l'âge d'or de Timely.
Que faire avec des mutants qui sont juste des garçons et des filles non dangereuses ?
Tu les scolarises pour développer leurs aptitudes et tu leur donnes un enseignant ,le professeur Xavier.
C'était la chose naturelle à faire.
Au lieu de désorienter ou rejeter des personnes qui sont différents de nous, il a fait des X-Men une partie de la race humaine.
Il est possible que les radiations créent des mutants qui nous sauvent plutôt de nous causer du mal.
Il a senti que si nous entraînions les mutants ,ils nous aideraient et ils atteindraient leur plénitude pour eux-mêmes.
Et ainsi nous pourrions tous vivre ensemble.

production :
x-men #1 à 17

source : alter ego #120


Dernière édition par eureka le Lun 16 Sep - 0:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 687
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Dim 15 Sep - 19:39

QUATORZE SECRETS REVELES

case 1



la salle des dangers

09/1963 ;uxm#1
Stan Lee/ Jack Kirby

A ma connaissance ,on n'a pas d'interview de Kirby au sujet des x-men.
Ce que l'on sait vient de Stan Lee.
Stan Lee a pris Kirby parce que c'était le meilleur.
Il a toujours essayé de lui donner le premier numéro qu'il faisait.
L'idée de la salle des dangers est de lui.
C'était une bonne idée car ils peuvent débuter une histoire avec une scène d'action s'ils en ont besoin.
Puis Kirby est parti parce que stan Lee voulait qu'il fasse d'autres choses et pensait que d'autres personnes comme Werner Roth pouvaient le remplacer.
Stan Lee avait déjà travaillé avec Werner Roth auparavant.
C'était un bon dessinateur et un bon raconteur d'histoires.
Malheureusement dans ses dessins pour x-men , il manquait l'enthousiasme qu'avait apporté Jack kirby.


case 2 :



départ de Stan Lee

04/1966;uncanny x-men #19
Stan Lee/ Jack Kirby

Stan Lee est parti au numéro 19 des x-men.
Très occupé à écrire plusieurs titres ,il a choisi d' abandonner les x-men, pas parce que c'était une moins bonne BD ou qui les aimait moins mais parce que c'était plus long à écrire à cause du nombre plus important de personnages.
Il a pris roy Thomas pour lui succéder car il était son second au commandement et c'est un grand écrivain.
A chaque fois que Stan Lee devait abandonner un livre , il songeait à lui pour prendre sa suite.
Il loue aussi son excellente mémoire.
Il n' a pas surveillé son travail de près.
Il a probalement regardé les dessins mais n'avait pas le temps de lire les histoires.


case 3



spider-man

08/1967;uxm#35
Roy Thomas/Werner Roth

C'est la première fois que quelqu'un d'autre que Stan Lee écrivit un scénario avec Spider-Man en tant qu' invité sur la longueur du numéro .
Dans x-men#27 ,Spider-Man ne fit qu' une brève apparition.
Roy Thomas a eu l'accord de Stan Lee qui n'a pas modifié les dialogues


case 4



première fois de Claremont

08/1969;uxm#59
Roy Thomas,Chris Claremont/Neal Adams

Chris Claremont a suggéré la fin de l’histoire de uxm #59 (c'était sa première publication): Cyclope se débarrasse des sentinelles en leur indiquant que le soleil est la source des mutations.
Roy Thomas qui ne trouvait pas de fin l’intégra dans son histoire.


case 5



10/1978,uxm#114
Chris Claremont/John Byrne
ce que pense Claremont des x-men ''honoraires'' :

Claremont ne comprend pas que le Fauve soit toujours décrit dans les Vengeurs sortant avec Wonder Man pour boire de l'alcool.
Pour lui ,le Fauve est le plus intelligent et le plus sensitif des X-Men originaux.
Le Fauve qu'il a lu pendant les soixante cinq numéros des X-Men originaux n'aurait pas dit ce qu'il a dit à Miss Marvel dans Avengers #199.Le Fauve aurait été le premier à comprendre et à lui donner la main.
Iceberg est basiquement un gars normal: un jeune étudiant ,pas très brillant ,pas très stupide des objectifs normaux.
Le problème avec Angel est ,quand ils l'ont utilisé, qu'ils se sont aperçus qu'il est fonctionnellement redondant.La seule chose qu'il peut faire est de transporter des gens.Il vole et frappe ses adversaires mais considérant la qualité des ennemis des x-men ,ça ne lui donne pas réellement plus d'opportunité de faire des choses.C'est un golden boy ,qui obtient tout ce qu'il veut sans effort.
Havok a pris la décision de façon consciente et rationnelle de ne pas rester dans les x-men ,de ne pas devenir un super héros.Il a découvert son pouvoir tardivement .Claremont voulait faire avec lui un contraste avec son frère Cyclope , que les deux ne se dupliquent pas l'un l'autre.Pourquoi ,du point de vue de Havok si on a des super pouvoirs ,devrait-on obligatoirement les utiliser pour la défense de l'humainité ?Pour lui ,avoir des super pouvoirs , c'est comme avoir du diabète ou de l'hypertension : c'est quelque chose que tu apprends à vivre avec mais ça ne domine pas ta vie.
Aussi loin que Lorna est concernée, la chose la plus importante dans sa vie est Alex ,ce qui est une attitude traditionnelle pour elle mais c'est son choix.



case 6



l'arme alpha

05/1979;uxm #121
Chris Claremont/John Byrne

Dans x-men 109, weapon alpha est introduit , qui changera de nom plus tard en vindicator puis en guardian.
John Byrne a dessiné les membres de alpha flight.
Dave Cockrum a eu l’idée que le gouvernement voulait récupérer un homme , Wolverine, qui leur a coûté six, millions de dollars et qu’il enverrait quelqu’un pour cela.
Claremont en a parlait à Byrne qui lui a présenté un personnage appelé Guardian à l’origine.
Le nom de Guardian vient d’une ligne du chant national canadien : ‘’we stand on guard for thee’’.
Mais Jim Shooter a dit qu’ils ne pouvaient pas utiliser le nom de Guardian car il y avait déjà ‘’ the guardians of the galaxy’’.
Donc Claremont l’a appelé alpha weapon à sa première apparition puis plus tard vindicator du nom d’un avion.
Quand Alpha flight a eu son propre livre, Byrne a décidé de ne plus l’ appeler vindicator.
Le Canada n’ a rien à revendiquer ( vindicate en anglais).
Guardian fait des partie des personnages que Byrne a créé dans sa propre ligne de comics , quand il a commencé à vouloir devenir pro.
Il avait fait aussi un personnage appelé Phénix, Sasquatch , Chinook qui deviendra plus tard Shaman et Snowbird.
Snowbird était née dans une bande dessinée humoristique qu’il avait fait au collège.
Elle a changé avec le temps quand elle est devenue une super héroïne.
Quand il a été décidé que Alpha flight apparaîtra dans x men, il a rajouté Nortstar et Aurora pour contrer Diablo.
Si Diablo pouvait se téléporter , il fallait quelqu’un qui soit rapide.
Byrne n’a jamais eu vraiment l’intention que alpha flight ait leur propre livre.
Dans son esprit, ils existaient juste comme des personnages qui pouvaient se battre avec les x-men et y survivre.
C’était là toute la profondeur de leur personnalité.
Quand il a lancé Alpha flight , il a passé beaucoup de temps pour les rendre vivants et intéressants .
C’est ainsi que Northstar est devenu gay.

Byrne s'est basé sur l'acteur Patrick Wayne pour dessiner Vindicator , sur l'acteur Steve Landesberg de la série Barney Miller pour dessiner Walter Langkowski (Sasquatch) ,sur Peter Pan pour dessiner les jumeaux Northstar et Aurora (Northstar a été dessiné en premier) .
Sasquatch vient de la légende du monstre canadien.
Walter Langkowski vient du nom d'un de ses amis d'école et il aimait son nom pour son personnage.


case 7



départ du Hurleur

01/1980 ;uxm #129
Chris Claremont,John Byrne/John Byrne

Cockrum avait songé à virer le Hurleur mais il l'a gardé car il avait à la différence des autres x-men un visage normal et facile à dessiner .
Mais Byrne a toujours pensé que le personnage n'était pas à sa place dans les x-men même s'il aimait sa personnalité.
Il a fait ce qu'il a pu pour s'en débarasser et finalement il y a réussi.
Il était le plus vieux ,le plus sage ce qui n'était pas nécessaire parce qu'il y avait Xavier .
Son pouvoir s'exercait à une longue distance , ce qui n'était pas nécessaire parce qu'il y avait Cyclope.
Son costume a perdu son originalité dès que Phénix est apparu avec ses cheveux roux et son costume jaune-vert .
Après avoir écrit avec Claremont le dernier numéro uxm#129 avec le Hurleur , Byrne s'est aperçu cinq ou six numéros après que le super héros n' y était plus et cela ne lui a pas manqué.


case 8




days of future past (uxm #141-142)

01/1981;uxm #141
Chris Claremont,John Byrne/John Byrne

Byrne a fait l’intrigue de days of the future past (uncanny x-men #141-142) qui fait plus qu'introduire Rachel Summers , héritière de la force Phénix.
Avec la saga de la mort du phénix, c'est une des histoires des x-men les plus importantes.
Byrne.voulait faire une histoire avec sentinelles mais pas Claremont qui les trouvaient faibles au combat.
Par magie , l’histoire lui est venue d’un bloc.
Quatre ou cinq ans après que l’histoire a été publiée , Byrne a vécu à Chicago.
Sur une chaîne locale qui passait le programme de science fiction appelé Doctor Who avec l’épisode de ‘’the day of the daleks’’,il s’est rendu compte que c’était la base de l’histoire de the days of the future.
Le sujet de the day of the daleks :
des rebelles d’une Terre future conquis par les daleks retournent au vingtième siècle pour changer le cours des événements.
Il avait déjà vu l’émission quand il vivait à Londres et à Ontario (Canada) en 1975.
Heureusement parce que c'était les x-men et pas des hommes volant dans une cabine téléphonique ,il y avait assez de différences entre les deux pour ne pas être poursuivi en justice mais l'histoire de base est exactement la même.
Depuis il se méfie d’une histoire qui lui vient en bloc.


case 9



03/1981 ;uxm #143
Chris Claremont,John Byrne/John Byrne

premier départ de Byrne

Byrne et Claremont étaient de plus en plus divisés sur les personnages , ce qu’ils étaient , ce qu’ils faisaient et ce qu’ils disaient.
Louise Simonson est devenue entre temps l’éditrice et elle était très proche de Chris Claremont.
Soudainement Byrne n’a plus eu de pouvoir.
Il a commencé à développé ses argh moments , c’est à dire à quelle profondeur peut-il fouiller dans un numéro avant qu’il heurte quelque chose qui lui fait dire argh.
Il se souvient très bien du numéro x men #140 où Colossus arrache un arbre avec une chaîne.
La façon dont Claremont l’a écrite lui a fait dire argh.
Byrne s’est dit alors que c’était l’heure de s’en aller.
La version des personnages de Claremont était toujours celle imprimée , sans tenir compte des reflexions de Byrne.
Si Byrne n’aimait pas ce que faisait Claremont, cela signifiait pour lui qu’il n’aimait pas les personnages.
Il a appelé Louise Simonson pour lui dire qu’il ne pouvait plus faire ce que voulait Claremont.
Il devait continuer sur deux numéros mais il a préféré s’en aller.
Il est parti sur fantastic four.
Bill Sienkiewicz devait le dessiner à l’origine mais il a préféré faire Moon knight.
Ainsi Byrne s’est trouvé à être le dessinateur et l’écrivain de la série .
C’était aussi une façon pour lui de voir s’il pouvait connaître le succès en dehors des x men .
Même si les x men ne se vendaient pas particulièrement bien, Claremont et Byrne étaient devenus un phénomène de passionnés.
Avec Byrne, les ventes des fantastic four sont passées de 190 000 à 250 000 copie à la fin .

Le numéro est un hommage au film Alien de Ridley Scott avec Sigourney Weaver.
Les auteurs ont voulu faire une histoire de fantôme pour noël .
Kitty est seule dans le manoir des X-Men .Qu'est-ce qui peut lui arriver ?

case 10



Neal Adams

Marvel Graphic Novel #5 : god loves ,man kills
1982 ;Chris Claremont/Brent Eric Anderson


Neal Adams a accepté l'offre de Jim Shooter de faire un Marvel Graphic Novel à condition qu'il n'ait pas de contrat de statut d'employé temporaire qui favorise l'employeur.
L'éditeur en chef de Marvel lui a donné son accord oralement et Neal Adams a commencé à dessiner six pages d'après l 'intrigue qu'il lui a été envoyée.
Mais Jim Shooter est revenu sur sa parole et Neal Adams par principe ne s'est pas engagé et n'a jamais été payé de son travail.

résumé des six pages :
Magnéto est chassé dans un entrepôt par des hommes avec des équipements spéciaux .
Il se défend avec les objets qu'il trouve à l'intérieur.
Mais il est touché et tombe peut-être pour de bon.
A la suite de cela, Xavier a un flash qui lui cause une douleur intense momentanée .
En réflexe, il convoque ses x-men qui s'entraînent dans la salle des dangers.

Brent Eric Anderson a remplacé Neal Adams .
Il avait déjà dessiné trois numéros sur les X-men :Uncanny x-Men #144 ,Uncanny X-Men annual #5 ,Uncanny X-Men #160.
A cette époque il voulait arrêter sa série sur Ka-Zar car il n'arrivait à respecter les dates limites de parution .
Il en était très frustré.
Il est allé l'annoncer à l'éditrice Louise Simonson dans son bureau.
Il lui a dit aussi qu'il voulait faire des numéros uniques.
Elle lui a répondu que c'était dommage .
Comme Cockrum venait juste de quitter la série sur les x-men ,Claremont et elle voulaient lui proposer de reprendre les x-men. Mais Pour Anderson , c'était impossible.
Il avait déjà du mal à dessiner dans les temps les caractères principaux de Ka -Zar et avec les x-men il aurait eu sept caractères principaux , ce qui représente une grande somme de travail.
Donc Claremont lui a proposé de prendre la suite Adams sur le roman graphique.
Anderson a trouvé cela parfait.

A noter sur le dessin de Neal Adams ,il n'y a pas Shadowcat mais Angel.




case 11



second départ de Cockrum

12/1982 ;uxm#164
Chris Claremont/Dave Cockrum

Cockrum est parti au numéro de x-men #164 car son projet qui daté d’un an de faire ‘’the Futurians’’ dans un marvel graphic novel a été finalement accepté par Jim Shooter.
Il avait des doutes mais il voulait le faire .
De plus, Chris Claremont et Louise Simonson lui ont conseillé de quitter les x-men parce qu'ils ont pensé qu'il était plus enthousiaste sur les Futurians.
Pendant une semaine , cela était la panique , personne ne voulait s’occuper autant de caractères que les x-men.
A l'époque Marvel ne payait pas encore les royalties.
Paul Smith a été d’accord de reprendre les x-men si la compagnie lui laissait faire plus tard docteur Strange.
Quitter les x-men a été sans doute la plus grande erreur de la vie de Cockrum.
A ce moment ,les royalties commençaient à être payés.
Elles tombaient neuf mois après la sortie du comics.
Il n'en a pas reçu jusqu'à ce qu'il quitte les x-men.
Il a touché 2000 dollars la première fois et il en a été très content.
D'autres ont fait mieux comme Jim Lee qui a touché 40 000 dollars en un mois.
S'il avait su cela (même à 2 000 dollars au mois) , on n'aurait pas pu lui faire quitter le livre avec un crochet.
Futurians n'a jamais été aussi fructueux.


case 12



nouveau look de Tornade

09/1983 ;uxm#173
Chris Claremont/Paul Smith

Pour Paul Smith , le choix de la coiffure iroquoise (parue dans Uncanny x-men #172) était une mauvaise blague qui est allée trop loin .
Il savait qu’ils voulaient couper ses cheveux.
Donc il a fait de nombreux croquis de tête avec des styles de coiffure variés.
Pour plaisanter , il en a fait une à l’iroquoise.
L' éditrice Louise Simonson a regardé ça .
Elle a dit que comme de toutes les façons , ils seraient pendus quoiqu’ils fassent. Alors allons commettre le crime.
Paul Smith a continué avec la coupe iroquoise.
Il est allé à un style plus flottant , comme celui de la chanteuse américaine Wendy O. Williams.



Il a donné des vêtements en cuir au personnage.
Dave Cockrum n’a pas apprécié le nouveau look de Tornade.


case 13



x men#1

10/1991; x-men #1
Chris Claremont,Jim Lee/Jim Lee

En 1991 est sorti un second titre sur les x-men (appelé x-men) pour des raisons commerciales .
Marvel avait publié auparavant un nouveau titre de spider man écrit et dessiné par Mac Farlane qui s’ était vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires.
Aussi il a été décidé de faire un autre titre x-men.
C'était aussi une conséquence de l'histoire des x-men : l'équipe des x-men et de Facteur X ont fusionné.
Le retour des x-men originaux était souhaité.
L'existence de Facteur X n'avait pas de sens .
C'était étrange d'avoir deux équipes séparées qui se connaissent très bien et qui partagent la même mission.
Ca ressemble au vieux temps temps mais ça ne l'est pas.
Le monde a changé depuis que les cinq x-men originaux ont été réunis.
L'équipe mature a vu des camarades mourir et le monde du bien contre le mal perdre de sa naïveté.
C'est les mêmes joueurs mais les règles et le monde ont changé, résume Jim Lee.
Comme c'était impossible d'occuper une douzaine ou plus de personnages dans un même titre mensuel,il y eut deux équipes ,deux titres (x-men ,uncanny x-men).
Avec le nouveau x men #1 , la première pensée de Bob Harras était qu’il voulait juste les x men originaux dans l’équipe.
Mais alors que devenait alors le livre x factor ?
L’équipe entière partie a été remplacée par une nouvelle équipe.
Seul peut- être le titre avengers avait fait cela avant avec le numéro 16.
Aussi New mutants approchait le centième numéro.
Faire un numéro cent un n’avait pas de sens si ce n’est l’appelé les vieux mutants.
L’idée est venue de finir new mutants et de lancer x force.

Dès le départ , Claremont a pensé que les deux revues Uncanny X-Men et X-men étaient différentes et prenaient chacun son propre chemin jusqu'à un certain degré.
Il travaillait avec deux dessinateurs Jim Lee et Whilce Portaccio totalement différents .
Jim Lee a une approche des histoires orientée science fiction , tandis que pour Whilce Portaccio elle est plus science.
Chacun développe ses héros préférés.
La division des équipes ne s'est pas faite entre d' un coté les X-Men originaux et de l'autre les nouveaux X-Men.
Claremont voulait créer de nouvelles synergies entre les personnages .
Qu'est ce qui se passerait si Tornade et Marvel Girl étaient dans deux équipes différentes ?
Qu'est ce qui se passerait s'il y avait un mélange de certains des héros de Facteur X et des X-Men dans la même équipe ?
Claremont a eu du mal à choisir le chef de l'équipe Or de X-Men .
Tornade a des doutes sur sa capacité à diriger.Jean est plus naturelle à ce propos. C'est une qualité inconnue pour Iceberg. Colossus ne prend pas réellement cette direction. Angel est trop futile et psychotique.
Aussi Claremont a envisagé d' introduire un tout nouveau sixième personnage mais à ce moment là mais rien a été défini à son sujet.
Bishop intégrera plus tard l'équipe uncanny x-men.


case 14



départ de Claremont

08/1991 ;uxm#279
Chris Claremont,Fabian Nicieza, Jim Lee / Joe Kubert

En 1991, Claremont quitte Marvel car il est en désaccord avec l'éditeur des titres X, Bob Harras et Jim Lee .
Il se sentait de moins en moins en position déterminante sur les x-men .
Le nouvel éditeur Harras (venu sur le titre en août 1988 sur le numéro 232) a créé une situation où l'histoire ,la crédibilité et les antécédents ne signifiaient plus rien.
Il avait des responsabilités.
Sa décision donnait l'orentation .
La responsabilité de Claremont était de suivre cette politique ou de dégager.

Chris Claremont a travaillé avec Jim Lee.
Le problème , c’est que Jim Lee était aussi tenace que Chris Claremont.
Il voulait faire des choses que Chris Claremont avait déjà faites,selon Chris au moins deux fois comme ramener Magneto et utiliser les sentinelles.
Chris Claremont voulait lui innover .
Ils n’ont pas pu trouver un terrain d’entente.
Rob Liefeld venait de forcer Louise Simonson à quitter les nouveaux mutants et cela a laissé beaucoup de frustration et une résonance négative.
Bob Harras était du coté de Jim Lee.
Chris Claremont a senti que Jim Lee et Bob Harras n’allaient pas changer d’idée et que ne lui ne pouvait pas ou n’allait pas adhérer à leur projet.
Il a estimé que que quelque soit leur projet ,ils le feraient de toutes les façons que Claremont y soit ou pas.
Il a pensé qu’il avait travaillé trop dur et que le temps était venu de voir s’il pouvait survivre sans les x-men.
Aussi il est parti de chez marvel.
Sa dernière page écrite a été la page douze de UXM #279.
Les trois premiers numéros de X-Men volume 2(octobre,novembre et décembre 1991) étaient au fond sa manière de conclure autant d'intrigues que possible.

Voici la version du départ de chris Claremont selon son éditeur, Bob Harras:
Quand Jim Lee est venu sur le titre, il avait beaucoup d’idées sur ce qu’il voulait faire avec le livre et où il voulait amener les personnages et Bob Harras aimait cela .
Bob Harras a pensé qu’ ils se sont trop longtemps éloignés de certaines choses comme : l’école , Xavier , le fait que les x-men sont des étudiants qui apprennent à utiliser leurs pouvoirs et qu’ils enseignent cela à d’autres mutants à leur tour.
Le livre est devenu semblable à Avengers.
Les X men ont maintenant des extra terrestres et des personnages avec des pouvoirs magiques.
Bob Harras avait le sentiment qu’il devait retourner à ce qu’étaient les x-men.
Pour lui , les X-Men , c’était Xavier et les x-men originaux.
Mais Chris Claremont ne voulait pas faire cela , il avait le sentiment de l’avoir déjà fait.
Harras avait l'impression avec Claremont qu'ils parlaient le même langage mais ils ne se comprenaient pas.
En plus, Bob Harras avait des chuchotements du département des ventes que les vendeurs au détail n’étaient pas contents et que l’excitation n’était plus là.
Il y avait une subtile pression de direction pour faire quelque chose de drastique.
D’un coté , Chris Claremont avait fait du titre le numéro un , de l’autre coté Bob Harras avait un grand atout en Jim Lee qui avait aussi des sentiments sur la direction qu’ils voulait donner aux histoires.
Bob Harras s’interrogeait sur la direction à prendre.
Il espérait que les choses allaient s’arranger entre les deux créateurs , d’autant que durant cette période de tension , les livres étaient de mieux en mieux.
Mais la collaboration entre Jim Lee et Chris Claremont n’a pas duré.
Quand Bob Harras a appris le départ de Claremont , il était partagé.
D’un coté , il avait peur que la franchise allait mourir.
Il avait un grand respect pour Claremont.
D’un autre coté , il pensait que le titre pouvait continuer sans lui car il croyait au concept , aux personnages et en Jim Lee qui avait des idées réellement excitantes.

Après son départ, Claremont n’ a pas suivi ce qui se passait avec les x-men.
Cela lui faisait trop mal.
Il n’aimait pas les histoires, ni la façon dont ils traitaient les personnages, ni la manière dont ils remaniaient son vieux travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: biographie des créateurs   Aujourd'hui à 13:50

Revenir en haut Aller en bas
 
biographie des créateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anna Pavlova:Biographie
» Biographie Emily Bronte
» Biographie des soeurs Brontë et Cie
» Sa biographie
» biographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les X-Men :: section II: articles sur les X-Men :: biographie des créateurs des x-men-
Sauter vers: