Les X-Men

Bienvenue sur mon site
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 mon but

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: mon but   Lun 2 Mai - 21:28

A LIRE : MALGRE SON APPARENCE, CE N' EST PAS UN FORUM
MAIS UN SITE OU SEUL SON AUTEUR PEUT POSTER.


Mon but :

au départ , c'était réunir en un même lieu toutes les données postées ici et là et avoir un espace de liberté propre à moi.
Puis je mis à le nourrir pour lui même.
Ce n'est pas un vrai site puisque je suis incapable d'en faire un au niveau informatique.
C'est plutôt un cahier d'écolier.








La période étudiée va des débuts des X-Men en 1963 jusqu'à l'arrivée de la deuxième publication X-Men en 1991.Celle que je préfère met en vedette les nouveaux X-Men (1975-1985).

Les X-Men:
Avant d'être un film,les X-Men sont une bande dessinée américaine de super héros avec des super pouvoirs appelée comics.
Le comics est un format court de 17-22 pages avec cent vignettes qui raconte une histoire et qui donne l'illusion du mouvement comme au cinéma.
Superman,Batman et Spider-man sont parmi les figures plus connues des comics.

Stan Lee a créé les X-Men en 1963 dans la revue Uncanny X-Men n°1 avec Jack Kirby comme dessinateur.
Au départ il voulait l'appeler "the mutants" mais comme son rédacteur en chef ( Martin Goodman) lui a signifié que personne ne connaissait exactement le terme mutants , il a appelé la série x-men,nom qui fut accepté. .
Le X fait référence au nom du mentor de l'équipe ,Xavier et à eXtra-powers(pouvoirs extraordinaires).
Ce n'est que plus tard qu'on associera la lettre au fameux facteur que ces super héros ont dans leur adn.
Les X-Men sont à l'origine d'une groupe de cinq jeunes gens recrutés dans son école pour mutants par le professeur X : Cyclope,Iceberg,Le Fauve,Angel et Strange Girl.
Faute de succés, la série s'arrête en 1970.
A ce moment un titre était supprimé s'il vendait moins de 40 p.cent de ce qui était imprimé .
Le titre devait tourner autour de 140 000 à 160 000 copies .
Mais l' économie du marché de journaux de kiosque était telle que cela n'était pas assez profitable pour continuer les publications.
Mais Marvel a reconnu qu'il y avait un marché puis ils ont commencé les réimpressions des anciens numéros neuf mois après.


Avec la publication de Giant Size n°1 en 1975,l'équipe des X-men est profondément remaniée :Cyclope,Wolverine (Serval),Tornade,Colossus ,le Hurleur,Epervier,Sunfire (les 3 derniers vont rapidement disparaître )forment la nouvelle équipe plus hétéroclite et plus turbulente que la précédente.
Au décès de Phénix (Strange Girl métamorphosée), Cyclope quitte l'équipe ,Tornade en devient le leader et Kitty Pryde arrive .
Puis Malicia repentie rejoint les x-men.
Les aventures des héros deviennent plus riches en action,en personnages et en lieux (d'autres planètes), principalement grâce au talent du scénariste Chris Claremont.
L'équipe bougera encore par la suite.


Le résumé fait par Nick Nightingale (merci à lui) m'a beaucoup plu.
Je le reproduis ici :

''Les X-Men sont nés en 1963, de l'imagination fertile de Stan Lee, fondateur de Marvel Comics. Ce grand homme fut aussi le créateur des Fantastic Four, de Spider-Man, d'Hulk et de plusieurs autres. À la différence de ces derniers, les X-Men n'ont pas acquis leurs super-pouvoirs via des accidents de parcours, ils sont nés ainsi. Ils sont une race entièrement nouvelle, ils sont la prochaine étape de l'évolution humaine, ils sont des mutants.

C'est en septembre 1963, que les X-Men firent leur apparition sur les tablettes. Scénarisé par Stan Lee et dessiné par le légendaire Jack Kirby, le premier numéro de la série X-Men mettait en scène le Professeur X(Charles Xavier) , un mutant humaniste, qui rêvait de trouver un terrain d'entente entre les hommes et les mutants pour que les deux communautés puissent vivre ensemble. C'est donc, afin que son rêve se réalise, qu'il réunit un groupe de cinq adolescents mutants qui formèrent la toute première équipe des X-Men. Chacun des personnages avait un pouvoir propre à lui : Cyclops (Scott Summers) pouvait transpercer les montagnes grâce à une rafale optique, Marvel Girl(Jean Grey) disposait d'un pouvoir télépathique, Angel (Warren Worthington III) possédait des ailes lui permettant de voler, Beast (Hank McCoy) était pourvu de pouvoirs surhumains et Iceman (Bobby Drake), non le moindre, était capable de générer des températures extrême lui permettant de se transformer en homme de glace.

Les X-Men se sont présentés, dès le début, comme étant une allégorie sur le racisme et l'intolérance, la peur de l'inconnu et la haine de ce qui est différent. Ainsi la population craint les mutants parce qu'ils sont différents. Elle croit que ceux-ci veulent s'emparer du monde, afin de traiter les homo sapiens comme une espèce inférieure.

Bien sûr, cette crainte n'est, en quelque sorte, pas tout à fait injustifiée, car chez les mutants comme chez les homo sapiens, il y a des individus moins bien intentionnés que d'autres, Magneto fait partie de cette catégorie d'individus. Victime du régime nazi, Magneto, se considère comme le sauveur de l'espèce mutante et il est prêt à tout pour éviter le sort des juifs durant l'holocauste aux mutants. Magneto qui apparaît dans le tout premier numéro de la série X-Men (qui change plus tard de nom pour s'intituler Uncanny X-Men) devient le principal opposant des X-Men ainsi qu'au rêve du professeur X.

Au début, la série ne remporte pas beaucoup de succès et suite au numéro 66, Marvel décide d'arrêter la parution d'histoires originales. La série ne fut toutefois pas annulée, au contraire, Marvel s'empresse, plutôt, à partir du numéro 67, de faire reparaître d'anciens numéros. Contre toutes attentes, ceux-ci attirent un tout nouveau public. C'est à ce moment que, Marvel, heureux du résultat, fait sortir un numéro spécial Giant-Size X-Men #1. Celui-ci est la première histoire originale à paraître depuis 1970. Giant-Size X-Men #1 parut en 1975, elle fut un succès spontané et Marvel décida donc de reprendre la parution d'histoires originales dès le numéro 94.

Marvel engagea, alors, Chris Claremont comme scénariste, celui-ci hissa la série au titre de meilleur vendeur. Une position qu'elle ne quitta plus par la suite. La série met désormais en vedette l'équipe internationale introduite dans Giant-Size X-Men #1, c'est à dire : Nightcrawler (Allemand), Thunderbird (Amérindien), Colossus (Russe), Storm (Africaine) et Wolverine (Canadien). Tout au long des épisodes, la formation change, certains personnages partent, d'autres reviennent et de nouveaux sont introduits.

Le succès des X-Men est tel que les séries mettant en vedette des mutants se multiplient, aujourd'hui, il est rare de voir une semaine sans la parution d'un "comics book" mettant en vedette un personnage lié à l'univers des X-Men.''


résumé de l'histoire des X-Men :
par Stéphane Nafir dans Spécial Strange 83 et 84 :

1) page 1
2) page 2
3) page 3
4) page 4


à l'origine des X-Men :Xavier



Mes x-men préférés:
-Cyclope
-Wolverine
-Rachel Summers
-Jean Grey
-Tornade

Mes super héros préférés :
-les x-men bien sûr
-les micronautes
-miss marvel
-l'homme multiple
-photonik
-l'homme-fourmi
-les vengeurs
-daredevil

origine de ma passion sur les X-Men :

Je l'ai eu en lisant les Spécial Strange dans les années quatre vingt.
A l'époque il fallait attendre trois mois pour avoir le prochain numéro de Spécial Strange qui contenait deux épisodes sur les X-Men.
Pour avoir des numéros plus anciens ,il fallait chercher sur les marchés.
Internet n'existait pas.
J'étais bien content quand j'en trouvais même en mauvais état.


comment j'ai replongé dans les comics :

En 2003 ,j'ai voulu faire de la place dans mon grenier.
J'ai trouvé des vieux numéros de spécial strange et autres revues de lug.
Je décidais de m' en séparer en les mettant sur un site d'enchère.
Mais j'ai eu une hésitation sur les spécial strange que j'avais commencés à collectionner et qui me rappelaient ma jeunesse dorée.
Je m'étais arrêté au niveau histoire au départ de Cyclope après la mort de Phénix.
Je gardais finalement les spécial strange et les revues qui me plaisaient le plus.
Le reste allait être vendu.
Puis je me mis à acheter moi même des spécial strange ,à relire les x-men.
Ma passion s'est entretenue grâce à internet (sites de ventes ,forums, sites de connaissance) et à la parution de livres sur les x-men (intégrale x-men ,encyclopédie des mutants).
Je découvrais ainsi la version originale,la censure chez lug , Jean Grey n'était pas morte dans la saga du Phénix Noir , l'apparition de nouveaux x-men à partir de Malicia, la création de Facteur X.
Je revis avec plaisir Photonik et Mikros dans Mustang et je découvrais les micronautes.


statistiques :

+120 sujets
+600 scans sur les x men

remarques :
le site d'hébergement des images en vire de temps à autres ,si bien qu'à la place d'un scan ,il apparaît une croix rouge.
Les publicités me sont imposées.


Dernière édition par eureka le Ven 9 Jan - 18:13, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: mon but   Ven 13 Jan - 5:29

The english presentation :



At first , I thank a lot Raymond Morris who corrects my english .

Welcome to my website!

I'm very upset to learn the death of Dave Cockrum (11/26) because the new x-men belong to my young age and my dreams.


It is all about the X-Men - especially the comics featuring the New X-Men
from 1975 - 1985. I live in France and some of these stories are available
here in French, others are only available in English.

There are four sections.

The first section contains some articles which I have written.
I believe the best one is: Malicia in Mystique's brotherhood.

The second section contains summaries of some of the stories - such as
'Heroes For Hope'
which are only available in my country in English.

The third section contains summaries of some of the stories - such as the
early issues
- which are available here in French language versions.

The final section is like a 'junk room'. It contains bits of everything.
Here you will find a Questionairre, sections about the X-Men movies, the
animated cartoons. You can also see here how some items have been censored
with many things such as blood and knives which are missing from the cartoon versions...

You can play with me : find ten comics with ten cartoons !


Dernière édition par eureka le Lun 13 Juin - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: mon but   Sam 17 Fév - 4:37

ensemble des sujets :

historique des publications marvel
chronologie x-men
100 marvel de tous les temps
les x-men d'aujourd'hui
création de giant size 1 et des nouveaux x-men
biographie des créateurs des x-men
profils des personnages
biographie de Thunderbird et Miméto
premières apparitions des x-men et de leurs ennemis
les x-men morts
mort de Cypher
le passé de Malicia dans la confrérie
les différentes fins du Phénix
la résurrection de Jean Grey
le massacre des morlocks
les leaders des x-men
ils ont refusé d'être x-man
comparaison de la puissance des x-men
changements dans la composition des x-men dans le temps
cross over x-men



ensemble des résumés des inédits sur mon site -forum :

amazing fantasy #14 1962 3/5
avengers # 267 1986 2/5
bizarre adventures vol1 #27 1981 3/5
captain america annual 4 1977 4/5
captain america annual 8 1986 3/5
captain britain vol 1 #8 1976 3/5
captain britain vol 2 #13 1986 2/5
classic x men 1 1986 3/5
classic x men 3 1986 2/5
classic x men 7 1987 3/5
classic x men 8 1987 2/5
daredevil 238 1987 4/5
daredevil 249 1987 2/5
x men heroes for hope 1985 2/5
kazar 2 1970 2/5
ka zar 3 1971 2/5
marvel tales 30 1971 2/5
kitty Pryde and wolverine 1 1984 4/5
kitty Pryde and wolverine 2 1984 4/5
kitty Pryde and wolverine 3 1985 4/5
kitty Pryde and wolverine 4 1985 4/5
kitty Pryde and wolverine 5 1985 4/5
kitty Pryde and wolverine 6 1985 4/5
marvel holiday special 1 1991 2/5
marvel super heroes vol 2 #6 1991 2/5
marvel super heroes vol 2 #7 1991 3/5
marvel super heroes vol 2 #8 1992 2/5
marvel super heroes vol 2 #10 1992 3/5
marvel super heroes vol 2 #11 1992 4/5
marvel tales 262 1992 1/5
marvel team up 4 1972 3/5
marvel team up 117 1982 2/5
marvel team up 118 1982 3/5
marvel team up 150 1985 4/5
marvel treasury edition 27 1980 2/5
marvel two in one 96 1983 3/5
marvel two in one annual 7 4/5
micronauts 25 1981 3/5
micronauts 37 1982 3/5
moon knight 35 1984 3/5
obnoxio the clown 1983 1/5
rampaging hulk 1977 3/5
rom 18 1981 4/5
spider man, storm, power man 1982 1/5
spidey super stories 1976 1/5
tales of suspense 6 1959 3/5
tales of suspense 49 1964 3/5
the best of marvel comics 1987 3/5
uncanny x men 197 1985 3/5
uncanny x men 245 1989 2/5
uncanny x men annual 7 1983 2/5
uncanny x men annual 8 1984 2/5
x men special edition 1983 1/5
uncanny x men at the state fair of texas 1983 3/5
x factor annual 1 1986 4/5
x men toys are us 1993 3/5
x men stridex 1993 2/5
what if vol 1#31 1982 3/5
what if vol 2 #6 1989 4/5
what if vol 2 #9 1990 4/5
what if vol 2 #13 1990 4/5
what if vol 2#32 1991 3/5
what if vol 2#33 1992 3/5
what if vol 2#46 1993 3/5
what if vol 2#47 1993 3/5
what if vol 2#50 1993 3/5


Dernière édition par eureka le Lun 13 Juin - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: mon but   Jeu 5 Juin - 4:33

DICTIONNAIRE COMICS

Grace au travail de Numbernico , voici un dictionnaire bien pratique des termes de comics :

Platinium Age (1897 - 1932)
débute avec The Yellow Kid

Pre-Golden Age (1933- Mai1938)
débute avec Funnies on Parade

Golden Age (Juin 1938 - 1945)
débute avec Action Comics 1

Atom Age (1946 - 1956)
débute avec Romantic Picture Novelette 1

Silver Age (Septembre 1956 - 1969)
débute avec Showcase 4

Bronze Age (1970-1979)
débute avec Green Lantern 76

Modern Age (1980 - Present)
débute avec X-Men 137

24 hours comics : Evènement créé par Scott McCloud, les participants s'engageant a créer un comics de 24 pages en 24 heures.

Alternate cover : une couverture qui a un tirage plus petit que pour la couverture habituelle, généralement elle est effectuée par un autre artiste et côte souvent plus rapidement que le comics normal.

Annual : Sorte de hors série d'une série, publié annuellement. Un annual peut soit être conçu comme un one-shot, soit il intègre un évènement qui intègre plusieurs autres annual (Atlantis attack), soit il conclu un arc commencé dans la série régulière (Le dernier Action Comics Annual)

Arc (ou story arc) : Histoire sur plusieurs numéros d'une série.

Artbook : (cf. Sketchbook)

Ashcan : Petit comics contenant soit un preview d'un autre comics, soit des croquis d'études de perso, soit une sorte de "bande annonce", outil promotionnel, finalement assez dur a trouver !

Back-up : petite histoire de quelques pages qui se rajoute en fin de numéro, par exemple les origines racontées à la fin des 52 !!! ces histoires ne doivent pas être très longues sinon ça n'est plus des back-up !

Big two : Se dit des deux plus gros éditeurs, Marvel & DC.

Big Three : Les super héros majeurs de l' âge d'or de Marvel , i.e. Captain America , Human Torch et Namor.

Cameo (ou Cameo appearance): Apparition d'un personnage qui n'appartient pas à la série régulière pour quelques pages ou pour quelques épisodes.

Chromium cover : Couverture comportant certaines parties en argenté, comme le logo ou le fond par exemple.

Cliffhanger : Fin d’un épisode avec un événement marquant qui appelle une suite.

Coloriste : C'est comme son nom l'indique celui qui met en couleur les planches, il peut travailler sur de simples crayonnés, sur des encrages ou même sur des lavis (comme avec J G Jones sur les couv de 52)

Comics (ou comic books): Ouvrages de littérature dessinée fabriqués aux USA et composés de quelques dizaines de pages racontant une histoire développée par épisodes. Si tous les genres sont représentés (western, science-fiction, polar, biographie…), les plus connus sont ceux mettant en scène des super-héros. Ils sont en principe publiés d'abord en fascicules généralement mensuels et actuellement sont aussi publiés sous forme de collections rassemblant plusieurs numéros ou épisodes (TPB, Hard Cover). Les histoires et personnages décrits dans les comics font parfois aussi l'objet de romans graphiques (BD dans le sens franco-belge) qui répondent aussi à la définition des comic books par leur rattachement au médium ci-avant décrit. Les notions d'univers partagé et de continuité sont importantes pour les comics des grands éditeurs (DC Comics et Marvel Comics notamment, les deux éditeurs qui dominent le marché) dont les personnages partagent un même univers et ce depuis plusieurs dizaines d'années. Il existe plusieurs types de comics ou comic books tels les comics mainstream, les comics indépendants, ou les comics underground.
Les premiers comic books reprenaient en fait des comics strips (ces bandes de 3 cases genre Garfield) issus des journaux et que ces premiers comics books ayant eu un vif succès il fallut créer du contenu spécifique pour ceux-ci.
Les comics, c'est à la fois des BD originaires des US mais parfois aussi des BD avec l'esprit US correspondant à un ensemble de codes narratifs et graphiques. Par exemple, Mikros c'est du comics, Photonik.

Comics code : Ensemble de règle établies dans les années 50 et qui sont sensées avoir régie à un moment donné les comics, progressivement ces règles ont fini par s'atténuer !

Commission : C'est une commande privée passée à un dessinateur, généralement basée sur des personnages existants dans les comics, mais cela peut être aussi des créations du commanditaires.

Couleur directe : ce sont des colorisations faites directement sur la planche, avec des techniques, donc, traditionnelles telles que l'acrylique, la gouache, l'aquarelle, l'encre etc.

Couleurs informatiques : Couleurs qui se gèrent directement sur l'ordi avec des logiciels tels que Photoshop, Painter etc. mais maintenant la limite entre les deux approche s'amincit car bon nombre de coloriste mixent les deux approches, ils scannent des matières faites "à la main" et les intègrent grace à l'informatique.

Cover : La couverture, mais cela désigne principalement la première de couverture, pas le dos.

Crossover : Il existe deux sortes de crossovers :
Premièrement les inter compagnies où se rencontres des personnages de deux maisons d’éditions différentes (Ex : Superman VS Spider-man).
Deuxièmement les crossovers où plusieurs titres d’une maison d’édition racontent une seule histoire (Ex : The death of superman était un crossover entre les titres Action comics, Superman, Adventures of superman et Justice league international)

Deadline : C'est une date limite soit pour que l'auteur ai rendu un travail soit pour qu'un bouquin sorte. On dit souvent qu'un dessinateur ou un scénariste n'est pas capable de respecter ses deadline quand il n'arrive pas à rendre son boulot dans les temps.

Decompressed (ou "numarvel") : Laisser une intrigue se developper sur plusieurs épisodes contrairement aux comics d'antan ou une histoire se bouclait en 24 pages. Cette pratique est très souvent critiquée chez les puristes. Bendis est l'exemple type du scenariste "decompressed".

Dessinateur : C'est celui qui ensuite, avec le scénario sous le nez, met en image l'histoire. La aussi il y a plusieurs déclinaisons/étapes. On peut avoir les Story-boardeurs qui travaillent rapidement la mise en page pour indiquer aux autres dessinateurs comment la page va fonctionner, cela peut parfois être le scénariste qui s'occupe de cette étape, par exemple Moore l'a fait quelque fois sur ses scenarios (Violator pour ne citer que celui là), il y a ensuite les Breakdowns, là on entre dans un storybord plus complet, avec un travail sur les expressions, sur la lumière, Giffen a beaucoup travaillé comme ça, dernièrement sur les 52 par exemple. Il y a aussi les Layout, qui sont une autre sorte de Breakdown, la limite entre les deux est un peu floue, moi je dirais que les Layout sont un peu plus précis et peuvent parfois suffire pour être encrés... Mais les crayonnés peuvent être plus ou moins précis, c'est variable selon les uns et les autres (faudrait qu'on montre des exemples)

Distingued Concurent : Surnom de DC chez Marvel.

Editor : Rédacteur en chef d'une série. C'est lui qui trace la plupart du temps les grandes lignes de sa série, pour les mois a venir, qui recrute les scénaristes et les dessinateurs et qui fait en sorte que ceux ci respectent les deadlines ! Il vérifie aussi si les aventures de son héros sont cohérentes avec ce qu'il s'est passé avant et ce qui se passe au même moment dans les autres séries.

Editor in chief : Responsable de tous les EDITORS d'une firme, c'est la personne qui trace les grandes lignes de la maison d'édition.

Embellisher : Encreur qui s'implique plus que de coutume dans son travail, se dit aussi majoritairement d'un encreur qui travaille sur des layout par exemple... ex: Palmer, Alcala...

Embossed : Couverture comprenant un effet de gaufrage autour d'un personnage par exemple.

Encreur : C'est la personne qui "met au propre" un dessin, qui le met à l'encre. La aussi il y a des variantes, on voit ainsi apparaitre aussi des "Embelisher" qui ont un travail plus impliqué, souvent ce sont les encreurs qui travaillent sur des breakdown ou des layout, donc qui doivent rajouter de la matière pour rendre le dessin plus "fini", comme sur les planches de Buscema avec Alcala ou Palmer. Récemment on a vu aussi apparaitre des encreurs digitaux qui sans "encrer" réellement nettoient des crayonnés poussés pour en faire, avec un travail informatique, une sorte d'encrage a l'encre, on le voyait sur Kordey et récemment sur Quitely sur All Star Superman. Voir ce post : http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=15216

Essentials : Pavés softcover de 500 pages en N&B reprenant entre vingt à trente épisodes de séries des années 60/70 (ou plus) chez MARVEL ! Exemple: L'ESSENTIAL SPIDER MAN 1 reprend les vingt premiers numéros de AMAZING SPIDER MAN par LEE et DITKO

Event : S’apparente au crossover. C’est une histoire qui en général est couverte par une grande partie des titres d’un éditeur (voir tie-in) et dont l’intrigue principale est généralement comprise dans une série publié pour l’occasion (Ex : Civil war, Crisis on infinite earths, …)

Fill-in : Remplacement d’un mois minimum d’un artiste par un autre, les artistes qui se font remplacer le temps d’une pause sont les regulars.

Free Comics Book Day : Petite periode durant laquelle les éditeurs mettent à disposition gratuitement des comics qui sont, soit des rééditions de comics déjà publiés, soit des promotions. Le FCBD se déroule tous les ans, le premier samedi de mai.

Full Script: Scenario ou tout est décris, jusqu'au moindre détail des cases et la mise en scène de la page... Ex: Moore

Graphic Novel (GN): Album dans un format proche de la formule européenne, aux States en general 90 pages, soit en Hard Cover soit en souple ! ex: X-Men, god Loves, man kills.

Grim'n gritty : Sombre, violent, sans concession, désespéré, où tout le monde, voire même le héros, peut mourir à n'importe quel moment, ex: Dark Knight, Watchmen...

Hardcover : Album avec une couverture rigide "Couverture dure", généralement employé pour des Graphic Novel ou des Trade Paper Back. Sur le principe de nos albums européens.

Holographic cover : Désigne une couverture comportant un petit hologramme.

House of ideas : Surnom de Marvel.

Jumping point : Se dit d'un épisode situé en général au début d'un arc d'une ongoing assez longue et qui permet au néophyte d'appréhender la série sans difficultés liées à sa méconnaissance des épisodes précédents. Traduit en français ce serait l'épisode avec lequel on peut prendre le train en marche.

Layout : Ebauche d'un crayonné.

Lettreur : C'est la personne qui fait le lettrage, les mots dans les bulles et les pavés de textes, souvent c'est lui qui fait les onomatopées mais pas toujours ! Le lettrage peut aussi être le moyen d'identifier un personnage, par exemple Thor a son propre lettrage souvent. Il peut fair un travail à l'ancienne donc manuel ou plus moderne donc informatique.
Le lettreur peut aussi s'occuper des logo d'un titre par exemple. Lettreurs tres connu: Todd Klein !

Limited serie (ou mini-série) : Série de très courte durée, s'étalant sur 2/3/4/8 numéros, au delà de 8 cela devient une maxi série, et cela peut aller de 12 à 24 numéros. ex: Flex Mentallo (4 épisodes), Crisis on infinite earth (12 numéros), Rising Star (24 numéros).

Mainstream : Mouvance prédominante dans les comics, super héros majoritairement. Ex: Spiderman, X-Men, Superman...

Marvel Masterworks : Hardcover de 200 ou 300 pages en couleur.

Marvel Way : Façon d'écrire un scénario qui consiste a fournir une trame globale allant peut-être jusqu'a vaguement découper par planche, ensuite le dessinateur fait son découpage, met en scène les personnages etc puis le scénariste écrit les dialogues en fonction de ce que lui propose le dessinateur. Ex: la technique a été inventée par Stan Lee au début de Marvel.

Mature reader : Lecteur "mature", par extension lecteur majeurs, pour adulte. ex, public visé par la collection Vertigo, en general il se peut qu'un comics mature readers ne soit pas distribué partout !!!

Mini-série : (cf limited serie)

Nuff Said (ou Enough said) : Expression utilisée par Stan Lee pour terminer ses Stan's Soapbox pour dire qu'il y a plus rien à rajouter. Expression qui définit plus globalement un comics sans texte.

Numarvel : (cf decompressed)


Dernière édition par eureka le Lun 13 Juin - 16:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eureka
Webmaster


Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 24/04/2005

MessageSujet: Re: mon but   Jeu 5 Juin - 4:34

SUITE DU DICTIONNAIRE COMICS

One-shot : Histoire complète en un seul numéro.

On the street : Se dit d'un titre traitant d'un personnage qui oeuvre dans la rue, cela peut aller des titres comme Gotham Central à carrement des titres comme Daredevil. Généralement on parle d'On the street quand un titre met exceptionnellement l'accent sur les gens dans la rue, sur de l'action au milieu des quidam, sur des toits, loin des galaxies ou des combats contre des super vilains qui se tabassent à coup d'immeuble.

Ongoing : Titre qui est publié régulièrement sans numéro de fin pré définit.

Out of character (OOC) : Etat d'un personnage amené à se comporter de manière aberrante, en contradiction avec ce que l'on sait de lui.
Attention, derrière un perso OOC, il y a parfois un skrull qui sommeille... ou quand le OOC devient la base d'un twist scénaristique.

Plot : Intrigue principale d'une histoire.

Prestige Format : Album de la taille d'un comics, couverture rigide, soit des one shot soit des mini séries, ex: Killing Joke ou encore Batman, Dark Knight.

Preview : Avant première sur une oeuvre à venir, cela peut se faire par le biais d'une ou plusieurs planches inédites montrées quelques jours/semaines ou mois avant la parution (dans des magazines, sur un site ou en promo dans un comics), cela peut aussi passer par des affiches, des études de perso ou autres illustrations qui annoncent un évènement à venir et qui permettent ainsi d'accrocher le lecteur, mais cela peut aussi simplement se faire par la simple annonce d'un comics à paraitre, dans un catalogue ou tout autre support, avec ou sans les crédits ou les résumés. Par contre certaines Previews annoncent des projets qui peuvent ensuite très bien être annulés...

Relaunch : Remise des compteurs à zero, permettant de faire table rase sur la continuité d'un personnage (ou série) dont les tenants et aboutissants devenaient obscurs et indigérables.

Retcon : (ou continuité rétroactive) : Terme qui est utilisé lorsque les auteurs révèlent quelque chose de nouveau à une précédente histoire déjà dite. Le plus souvent l'origine de l’histoire est modifié pour quelque chose de nouveau. Le terme "rétroactif continuité" a été rendu par All-Star Squadron écrivain Roy Thomas dans les années 1980. Damian Cugley raccourci le mot "Retcon" lorsque Alan Moore réécrit les origines de Swamp Thing en 1988.

Revisionnisme : Réécriture d'un personnage, redéfinition d'un univers, par exemple le travail de Moore sur Miracleman, sur Swamp Thing, sur Supreme. Le revisionnisme tend à faire table rase d'un passé, et tend aussi à globalement montrer que tout ce qu'on a lu jusqu'ici sur tel ou tel personnage n'était soit qu'illusion soit carrément à effacer de nos mémoires.

Run : Période qu’un artiste passe sur un titre (Ex : Chris Claremont a fait un run de 16 ans sur Uncanny x-men)

Scenariste : C'est la personne qui scénarise une histoire, c'est à dire qui en décrit le contenu, case par case, ou page par page, c'est le "writer". Cela peut ensuite se décliner, il y a les Plotter qui peuvent se contenter de décrire une intrigue qui sera ensuite reprise par un autre pour être précisée, il y a le Scripter qui écrit les dialogues. Par exemple, sur les Justice League de Giffen et DeMatteis, Giffen écrivait le plot, avec DeMatteis ils réglaient ensuite le scénario et s'éclataient avec les dialogues, se partageant parfois certaines scènes.

Secret Files : Ce sont des hors séries qui tournent autour d'un personnage ou d'un groupe de personnages. Ces numéros permettent surtout d'amener des fiches comme dans les Who's Who, mais aussi de raconter des histoires qui mettent en avant soit des origines soit des premières aventures.

Showcase : Pavés softcover de 500 pages en N&B reprenant entre vingt à trente épisodes de séries des années 50/70 (ou plus) chez DC ! Exemple: le SHOWCASE METAL MEN reprend les tous premiers épisodes de la série METAL MEN.

Sidekick : Personnage qui accompagne un héros (Robin est le sidekick de Batman), le faire valoir du héros principal.

Sketchbook : Recueil qui permet de rassembler des études, des croquis, des pin-up, des commissions d'un auteur ou d'un studio. Cela peut s'apparenter parfois à des mini Artbook mais ces derniers rassemblent plutôt des illustrations pro, des couv et parfois en effet des croquis et autres études, mais le Sketchbook contient par définition des croquis ou des études, bon, avec le temps la définition s'est affinée et maintenant on trouve des Sketchbook qui ressemblent beaucoup a des artbook !!!

Softcover : Album avec une couverture souple, même si plus rigide que celle des comics de base car c'est quand même un carton moyennement épais. Généralement un Gn ou un TPB existe en deux versions, d'abord la version HC et quelque mois plus tard, en softcover moins cher. Meilleurs exemple de softcover, les Essential !

Special : Hors série qui met l'accent sur un personnage, sur un event particulier. Les "Special" sont malgré tout assez rare et exceptionnels.

Spin-off : Serie issue d’une autre (Catwoman est un spin-off de Batman), un personnage secondaire ayant suffisemment de substance, aimé des lecteurs devenant le héros du spin-off.

Splash page: Page constituée uniquement d'un seul dessin.

Stand alone comics : une histoire avec un début et une fin qui tient dans un seul numéro et qui ne s'étale pas sur deux trois ou plus de numéros. Ex Les Fells de Ellis.

Story arc : (cf. arc)

Storytelling: Lisibilité graphique de l'action. manière dont le dessinateur rend les différents éléments de l'histoire dans ses planches, entraînant une certaine fluidité dans la lecture.

Sub plots: Intrigues secondaires d'une histoire.

Swipe : Pratique qui consiste à copier une couverture pour lui rendre hommage. Un grand exemple : la couverture du amazing fantasy 15 reprise pour deadpool, marvel zombies,...

Tabloid : Comics d'un format plus grand que la moyenne: ex: Les GN de Alex Ross et Paul Dini (désolé pas les titres en tête !!!).

team-up : Quand dans le cadre d'une histoire deux personnages se rejoignent pour mener a bien une aventure, en général le heros du dit titre plus un invité. ex: Marvel Team-up, Spiderman recevant toute une tripotée d'invités du Marvelverse.

Tie-in : Histoire liée directement ou indirectement à un crossover ou un event. (Ex : Incredible Hulk est Tie-in à World war hulk).

Trade paper back (TPB) : L'équivalent de nos intégrales, un recueil qui regroupe en général soit un arc d'une série, soit une mini série. On peut signaler qu'un TPB coute globalement moins cher que le total des numéros qu'il rassemble, qu'il ne contient donc aucune pub, ce qui fait que non seulement un TPB rassemble en effet plusieurs comics mais il est conçu pour se lire sans les contraintes d'un comics, c'est à dire sans les rajouts inopinés.

Wraparound cover : Désigne une couverture qui fait "le tour" du comics, en gros une couv qui se continue aussi au dos, il y a eu quelques variantes comme des couvertures qui se déplient en 3, 4 ou plus de volets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon but   

Revenir en haut Aller en bas
 
mon but
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les X-Men :: section I : SOMMAIRE :: présentation:française et english-
Sauter vers: